Terreur judiciaire en roue libre

9 08 2010

Article publié par "360°" le 8 août 2010 :

Ebrahim Hamidi, 18 ans, attend d’être exécuté à cause de fausses accusations de sodomie. Son défenseur a dû fuir le pays.

Ce jeune Iranien, raconte le journal britannique «The Observer», a été arrêté en 2008 dans la banlieue de Tabriz, à l’ouest du pays. A la suite d’une rixe entre deux familles, le garçon a été accusé d’avoir tenté de violer un des membres du clan rival. En fait, le seul élément concret à charge est le fait que le pantalon du plaignant avait glissé «d’environ 20cm sous la taille» pendant la bagarre, rapporte le site Gay Middle East.

Hamidi aurait alors avoué son «crime» sous la torture, avant de se rétracter, tout comme son accusateur. Mais les juges sont restés sourds à ces revirements. La condamnation à mort a été maintenue sur la seule «intime conviction» du juge de la province d’Azerbaïdjan oriental, comme le permet la loi iranienne, ceci en dépit de deux avis de la Cour suprême.

Avocat menacé

L’affaire fait penser au cauchemar que vit actuellement Sakineh Ashtiani, une mère de famille de 43 ans qui a été condamnée à mort par lapidation sur de fausses dénonciations pour adultère et complicité de meurtre. De fait, Hamidi et Ashitani ont le même avocat: Mohammed Mostafei. Or ce dernier est arrivé ce weekend en Norvège, où il a obtenu le statut de réfugié, après avoir fui en Turquie. L’avocat, qui s’était spécialisé dans la défense des femmes et des jeunes, craignait pour sa vie et était visé par un mandat d’arrêt. Le mois dernier, sa femme a été arrêtée, et détenue dans une prison de Téhéran pendant près de deux semaines.

Manifestement, les autorités de la République islamique ont fort peu apprécié l’écho et la mobilisation internationale qu’avait engendré la condamnation de Sakineh Ashtiani. Celle-ci n’est pas fixée sur son sort. Sa lapidation a toutefois été «suspendue temporairement», après l’intervention du président brésilien Lula Da Silva auprès de son homologue Mahmoud Ahmadinedjad. Reste à savoir si Hamidi pourra bénéficier d’une telle intervention de la part des rares alliés du régime iranien au sein du camp occidental.


Actions

Information

3 responses

10 08 2010
Page non trouvée « Révolution en Iran

[...] Terreur judiciaire en roue libre [...]

10 08 2010
Un défenseur des droits LGBT en Iran vient de fuir son pays « Révolution en Iran

[...] du cas d’Ebrahim Hamidi. Nous vous en parlions le mois dernier. Ce jeune homme, accusé, sans la moindre preuve et sans le [...]

4 09 2010
[Iran Droits de l'Homme] Ebrahim Hamidi, 18 ans, condamné à mort pour homosexualité | Club de l'Europe

[...] Ebrahim Hamidi, un Iranien de 18 ans a été condamné à mort pour «homosexualité et acte de sodomie». Menacé, son avocat, Maître Mohammad Mustafahé (NdR : généralement retranscris Mostafaei), a dû fuir l’Iran d’où il poursuit son combat. [...]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 37 autres abonnés

%d bloggers like this: