L’engagement mondial des 99 %

28 02 2012

Déclaration du huitième congrès du Parti Communiste-Ouvrier d’Iran

Les révolutions en Tunisie et en Egypte et les soulèvements révolutionnaires contre les dictateurs au Moyen-Orient et en Afrique du Nord ont montré que la révolution inachevée de 2009 en Iran n’était pas un évènement isolé. Comme l’a déclaré notre dernier congrès, cette révolution marquait la fin de la sombre période pendant laquelle la Nouvelle Droite, le Nouvel Ordre Mondial et la guerre entre terroristes étaient à l’offensive. Elle venait depuis “le coeur du peuple”. En plus, les mouvements anti-capitalistes en Occident en 2011, des révoltes de ceux qui n’ont rien dans les cités britanniques aux grèves et protestations en Espagne, en Grèce, en Israël, en Italie, en France, etc., et le mouvement Occupy aux Etats-Unis et en Europe, ont montré que cette nouvelle période de révolutions et de soulèvements de masse n’était pas limitée au Moyen-Orient. C’est en effet une situation nouvelle et universelle, celle où, face au contexte de la crise économique mondiale du capitalisme et de sa voie sans issue, les rangs des 99% se lèvent partout contre le système du profit, du marché et du salariat ; contre l’Etat, la bureaucratie et la démocratie qui lui corresponde, tout comme contre les icônes et les valeurs du système telles que la religion, le nationalisme et la négation de l’identité humaine universelle. L’orage de 2011 restera dans l’histoire humaine comme le début d’une vague mondiale de révolutions du 21ème siècle pour l’émancipation de l’humanité. A un bout de cet immense mouvement se trouve la Place Tahrir du Caire et la révolution pour le pain, la liberté et la dignité humaine, et de l’autre le mouvement Occupy Wall Street à New York avec sa volonté d’Assemblées Populaires et la pratique critique de la démocratie des 1%. Cette vague révolutionnaire mondiale a d’ores et déjà renversé les vieilles perceptions dominantes des dernières décennies et changé le rapport de force politique et idéologique en faveur de la révolution, avec la venue prochaine de transformations encore plus grandes.

Le Huitième Congrès déclare que le Parti Communiste-Ouvrier d’Iran, main dans la main avec les travailleuses et les travailleurs d’Athènes, d’Auckland, de Suez et les ouvriers de la pétrochimie de Mahshahr en Iran, ainsi qu’avec la jeunesse de Gaza, Homs, Tel Aviv, Madrid, Moscou et Téhéran et les courageuses femmes qui partout se tiennent en premières lignes dans ce mouvement mondial, participe aux rangs de la révolution à venir et du mouvement pour la libération des 99%. Le congrès déclare que la victoire de ce mouvement mondial pour la libération humaine doit nécessairement passer par l’expropriation politique et économique de la bourgeoisie à travers le monde. Comme le démontre l’expérience des révolutions en Tunisie, Egypte et Libye, chasser les dictateurs en maintenant la dictature du capital par les généraux, les islamistes et les nationalistes est un projet mortel pour la défaite de la révolution. La première condition de la victoire du peuple est la destruction totale de la machinerie d’Etat de la bourgeoisie, depuis son armée jusqu’à sa bureaucratie, et l’instauration du pouvoir des conseils et autres organes du pouvoir populaire direct. De plus, l’expérience de la Grèce, de l’Italie, de la France, de la Grande-Bretagne et des Etats-Unis montre clairement que le capital mondial afin de faire face à sa crise incurable suce jusqu’à la dernière goutte de sang de l’humanité. Ils nous disent maintenant que nous devons travailler depuis notre adolescence jusqu’à notre mort, en gagnant toujours moins, pour que leur système pourri de l’esclavage salarié puisse survivre. En Occident aussi il n’y a pas d’autres voies vers la libération que l’expropriation de la dictature du capital et du règne des banques et des 1%, qui sont exercés au nom de la démocratie et du parlement, pour permettre aux gens de reprendre leurs vies en mains par leur propre pouvoir direct.

Considérant cet engagement mondial des 99%, le Parti Communiste-Ouvrier d’Iran déclare une fois encore que, avec les travailleurs, les femmes et la jeunesse en Iran, il lutte pour le renversement de la République Islamique et l’expropriation de la bourgeoisie, pour l’instauration de la liberté, de l’égalité et du socialisme en Iran. Chaque pas de progrès vers une société communiste libre en Iran sera une contribution importante au mouvement mondial des 99% qui ne pourra durer qu’avec le soutien des travailleurs et de la population du monde.

Huitième Congrès du Parti Communiste-Ouvrier d’Iran
25-26 Février 2012

About these ads

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 37 followers

%d bloggers like this: