Solidarité avec la population de Tunisie face à la répression ! « Nadha » dégage !

12 04 2012

Communiqué de l’Initiative Communiste-Ouvrière, 11 avril 2012 :

Depuis la rive nord de la Méditerranée, c’est avec colère, rage et émotion que nous avons vu la violente répression qui s’est abattue à Tunis. Samedi 7 avril déjà, c’est avec une brutalité digne du régime de Ben Ali que les forces de répression ont dispersé une manifestation de jeunes chômeurs qui ne revendiquaient que leur droit le plus élémentaire à avoir un emploi. Dimanche 9 avril, journée des martyrs, un pas de plus a été franchi dans la violence de la répression, avec des miliciens islamistes intervenant aux côtés de la police pour agresser des manifestantes et des manifestants. L’Initiative Communiste-Ouvrière, qui avait applaudi la formidable révolution de 2011 en Tunisie, affirme son entière solidarité avec la population de Tunisie face à la répression du régime de Ennadha.

Une fois encore, les forces réactionnaires de l’islamisme politique montrent leur véritable visage. Que ce soit en Iran en 1979, en Tunisie, en Egypte ou en Libye aujourd’hui, les partis islamistes promettent monts et merveilles tant qu’ils sont dans l’opposition, ils jurent qu’ils ne s’en prendront pas aux libertés, et, comme les réactionnaires nationalistes et racistes d’Europe, se laissent aller à la démagogie populiste. Une fois au pouvoir, leur rôle est toujours le même : écraser les révolutions et les aspirations de la population à la liberté, à l’égalité et au pain. Avant même la répression policière de manifestations samedi et lundi, deux libres penseurs, Ghazi Béji et Jabeur Mejri, ont été condamnés à sept ans et demi de prison ferme, et il est important de noter que le directeur de la chaîne de télévision Nessma est poursuivi pour avoir diffuser le dessin animé Persépolis. En 1979 aussi, Khomeiny, revenant de son exil doré en France, avait promis qu’il ne remettrait pas en cause les libertés que la population iranienne venait de conquérir en renversant la dictature Shah. Très vite, des agressions de plus en plus violentes ont été menées par les islamistes du Hezbollah contre les femmes, les communistes, les militants progressistes et plus largement contre toutes celles et tous ceux qui continuaient à lutter pour les idéaux de la révolution de 1978-1979, puis c’est une des plus féroces répressions du dernier quart du 20ème siècle qui s’est abattue sur la population d’Iran, avec l’exécution de dizaines de milliers de prisonniers politiques.

En janvier 2011, avec courage et détermination, la population de Tunisie s’est levée contre la dictature de Ben Ali, pour le pain et la liberté. Aujourd’hui, il n’y a toujours pas assez de pain sur la table de bien des familles populaires, une grande partie de la population continue de crever du chômage de masse et de la misère que ce soit à Gafsa ou ailleurs. Quant à la liberté, la répression qui s’est abattue à Tunis ces derniers jours montre à quel point elle est attaquée par le gouvernement Ennadha. La mobilisation rapide de la population tunisienne, tant à Tunis, à Sidi Bouzid, à Sfax, à Sousse et ailleurs a fini, ce mercredi 12 avril, par faire reculer le gouvernement : les manifestations sur l’Avenue Habib Bourguiba sont à nouveau autorisée !

Quelques soient les raisons évoquées par le gouvernement tunisien, de la sécurité au tourisme en passant par la circulation, il est clair que l’interdiction de manifester sur l’Avenue Habib Bourguiba marquait la volonté de Ennadha d’enterrer la révolution de 2011 et les aspirations de la population tunisienne à la liberté, à l’égalité et à la justice sociale.

Depuis la rive nord de la Méditerranée, nous affirmons notre solidarité totale avec les courageuses femmes de Tunisie pour l’entière égalité, avec les chômeurs pour leur droit à l’emploi, avec les ouvrières et ouvriers pour la défense de leurs conditions de travail et les libertés syndicales, et avec l’ensemble de nos sœurs et frères de la rive sud de la Méditerranée contre la répression et l’obscurantisme, pour le pain et la liberté.

About these ads

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 37 autres abonnés

%d bloggers like this: