Les protestations continuent en Iran

28 06 2009

Informations publiées le dimanche 28 juin par HOPI (Hands Off People of Iran) :

Les bazars de Téhéran était en grève samedi (27 juin) contre la continuelle répression post-électorale, le bazar des tapis était fermé et le commerce le plus souvent inexistant.

Ces derniers jours, les actions contre le régime ont continué à travers l’Iran. La répression et les meurtres récents font que de plusieurs familles n’ont aucune idée d’où se trouve leurs proches ni s’ils sont toujours en vie. Dans les affrontements de samedi, au moins trois personnes ont été blessées au centre-ville lorsque les forces de sécurité ont attaqué les gens qui se dirigeaient dans les environs du Parc Laleh et tentaient de rejoindre un rassemblement appelé par les mères des morts. Des fonctionnaires de police en uniforme et des membres du Basij attendaient les protestataires et ont attaqué les manifestants qui criaient « Marg Bar dikatator » (mort au dictateur).

Lire le reste de cette entrée »





2.000 arrestations en quinze jours selon la FIDH

28 06 2009

La Fédération internationale des droits de l’Homme a également appelé l’ONU à enquêter sur les violentes attaques dont les manifestants ont été victimes. Manifestants iraniens à Téhéran face à la police (Sipa) Manifestants iraniens à Téhéran face à la police (Sipa) Karim Lahidji, vice-président de la Fédération internationale des Ligues des droits de l’Homme (FIDH) a déclaré dimanche 28 juin qu’en 15 jours de crise « plus de 2.000 personnes » ont été arrêtées et se trouvent détenues en Iran, tandis que des centaines sont « portées disparues« . Karim Lahidji, qui est aussi président de la Ligue iranienne de défense des droits de l’Homme, a précisé que ces informations avaient été rassemblées par les antennes de la FIDH en Iran, essentiellement auprès des familles.

Dans un précédent communiqué du vendredi 26 juin, l’organisation de défense des droits de l’Homme faisait part de son inquiétude concernant les disparitions et demandait à l’ONU d’enquêter sur les violentes attaques dont les manifestants ont été victimes.

Lire le reste de cette entrée »





Téhéran, 28 juin

28 06 2009

Devant la mosquée Qoba :





Kermanshah, 27 juin

28 06 2009

« Mort au dictateur » :





Dix revendications pour la révolution

28 06 2009

Émission de TV International du 26 juin 2009. Hamid Taqvaae, dirigeant du Parti Communiste-Ouvrier d’Iran, répond aux questions sur la situation actuelle en Iran et l’occupation de l’ambassade iranienne en Suède et de la journée du 26 juin et sur les dix revendications immédiates du parti (en anglais).





Connaissez vous l’Iran ?

28 06 2009

Extraits de l’appel du Parti Communiste-Ouvrier d’Iran à l’occasion du 26 juin :

– Pendant ces deux dernières semaines, des millions de gens sont descendus dans les rues de Téhéran et d’autres villes pour la liberté et la fin du régime islamique.

– Leurs protestations n’ont rien à voir avec la mascarade des élections ; les élections en Iran ne sont ni justes ni libres. Il n’y a pas de libertés politiques de base et le droit de s’organiser. Les candidats sont sélectionnés par le leader suprême et le Conseil des Gardiens et sont choisis parmi les piliers du régime. Moussavi, aujourd’hui peint en « réformiste », était premier ministre dans les années 80 quand des milliers de gens ont été exécutés.

Lire le reste de cette entrée »





Le PCOI appelle à geler les fonds des autorités du régime islamique

28 06 2009

Avec la crise politique de plus en plus profonde en Iran et l’instabilité croissante de la République Islamique face au développement de la révolution en Iran, il y a des preuves évidentes que différentes autorités, ayatollahs, fonctionnaires et cadres du régime iranien sont engagés dans un transfert frauduleux massif de fonds publics vers leurs comptes bancaires privés à l’étranger.

Hamid Taqvaee, dirigeant du Parti Communiste-Ouvrier d’Iran, a écrit un courrier le 25 juin pour avertir toutes les banques et institutions financières. Dans ce courrier, il dit :

« 1- Toutes ces sommes sont la propriété légale du peuple iranien et ont été détournées ou obtenues frauduleusement par les individus concernés. Toute coopération, assistance et aide apportées par des banques dans de telles transaction seront considérées par le Parti Communiste-Ouvrier d’Iran, le peuple d’Iran et le futur gouvernement d’Iran comme une complicité dans l’escroquerie du peuple iranien.

Lire le reste de cette entrée »