Prostitution en Iran

24 08 2009

Reportage de Moslem Mansouri et Lila Ghobady sur la prostitution en Iran (en farsi sous-titré en anglais).

En introduction du film, Moslem Mansouri écrit : « Dans l’Iran d’aujourd’hui, la prostitution apparaît sous diverses formes et a pris d’énormes proportions. De nombreuses femmes mariées, veuves, de jeunes filles et de très jeunes filles et même des étudiantes de l’université doivent vendre leurs corps pour vivre. Des réseaux liés à l’administration religieuse sont impliquées dans la vente et l’achat de filles. Le marché du sexe est pour eux attirant et ils en tirent profits. Dans le même temps, en Iran, le gouvernement religieux lapide des femmes pour des relations sexuelles extra-conjuguales. Il a rendu le voile, ou hidjab, obligatoire et ne permet même pas aux femmes de choisir comment s’habiller. Ce film, avec leurs mots à elles, met en lumière les terribles conditions des prostituées en Iran. Nous dédicaçons ce film aux travailleuses du sexe iranienne qui, malgré leur situation dangereuse et sans espoir, ont montré un grand courage en partageant leurs histoires avec nous ».

Lire le reste de cette entrée »





Agression brutale de familles de prisonniers politiques devant la prison Evin

24 08 2009

Information publiée le 24 août par Revolutionary Road :

Selon les nouvelles reçues depuis les portes de la prison d’Evin (Téhéran), les agents pénitenciers, sur ordre du juge observateur du leader suprême, ont attaqué les familles qui protestaient devant la prison et les ont repoussées pour les disperser. Les familles ont résisté à cette agression brutale et ont commencé à chanter « Allah Akbar ».

eftari evin6

Lire le reste de cette entrée »





La République Islamique craint ses propres crimes

24 08 2009

Article écrit par Navid Minaee, secrétaire de l’Organisation de la Jeunesse Communiste (organisation de jeunesse du PCOI) et publié comme édito dans le bulletin du 23 août de “YCO News“. Ce bulletin en anglais peut être téléchargé à cette adresse.

Cela fait deux mois qu’a commencé le mouvement révolutionnaire pour le renversement de la République Islamique. Deux mois depuis l’apparition d’un peuple en colère chantant des slogans anti-gouvernementaux dans les rues. deux mois d’une situation inconnue d’un régime pour asseoir son État, et deux mois de répression sanglante du peuple et de la jeunesse dans les rues, les centres de détention et les oubliettes de la République Islamique. Des millions de gens en Iran sont descendus dans la rue pour renverser le régime qui a commis tant de crimes contre son peuple. Et la République Islamique, qui a déjà des tiroirs remplis de crimes et de meurtres, s’apprête à commettre des crimes encore pires contre son peuple épris de liberté. Tirs sur la population, tortures violentes dignes de l’âge de pierre dans les prison, viols et assassinats des détenus, qui sont une méthode courante de torture et de meurtre contre les détenus dans les prisons du régime islamique.

Le régime islamique, tout comme Pinochet qui réprima le peuple du Chili lors d’une attaque soudaine et brutale, réprimerait et metterait fin aux protestations pour choquer et terrifier le peuple et renvoyer les gens chez eux. Cependant, le peuple aurait dû savoir que le régime islamique massacrerait sans même une logique, torturerait sans inquiétude, violerait sans en répondre devant personne. Il aurait pu agir comme dans les années 1980 quand ils annonçaient chaque jour les noms de dizaines d’exécutés à la radio d’État. Mais la sauvage attaque des forces de l’État contre peuple était loin d’atteindre ce but, tirer sur les gens, attaquer avec sauvagerie, violer et torturer pour tuer les gens lentement. Et pour cela les gens devraient écouter toutes ces nouvelles, être terrifiés et retourner chez eux.

Lire le reste de cette entrée »





Possible exécution par lapidation

24 08 2009

Dépêche AFP publiée le 24 août par « Le Figaro » :

Un Iranien condamné à mort par lapidation pour adultère risque une prochaine application de sa peine, dans la ville de Sari (nord), malgré un moratoire de la justice sur cette pratique, a rapporté aujourd’hui le quotidien Sarmayeh. « Le dossier est entre les mains du département d’application des peines de la justice à Sari », écrit le journal, en rapportant le cas de Naghi Ahmadi, condamné à la lapidation en juin 2008.

M. Ahmadi était accusé d’avoir rendu visite de nuit à une femme mariée, alors que l’époux de cette dernière était en déplacement. Les deux protagonistes ont reconnu les faits, mais la femme n’a écopé d’aucune peine, selon l’avocat du condamné, qui n’a pas fourni d’autre précision.

Le pouvoir judiciaire avait annoncé en août 2008 un moratoire sur l’application de la peine de lapidation. Cette dernière doit être exclue du nouveau code de procédure, dont les grandes lignes ont été approuvées par le Parlement mais dont les détails sont encore à l’étude.

Lire le reste de cette entrée »





Rentrée universitaire à Chiraz

24 08 2009

L’université de Chiraz fut une des premières à réouvrir ses portes après la fin des vacances d’été. Selon les informations publiées par Sekular, cette rentrée universitaire s’est faite avec d’énormes mesures de sécurité. Des étudiants membres du Bassidj et des forces de sécurité gouvernementales controlaient ainsi, samedi 22 août, toute entrée et sortie du campus.

Malgré ces mesures de sécurité, on rapporte que dans la nuit de dimanche, les cris « mort au dictateur » et « Allah akbar » ont résonné depuis le dortoir de l’université des sciences médicales de Chiraz.