Le 4 novembre sera un nouveau jour de défi en Iran

3 11 2009

Le 4 novembre, « journée des élèves », commémora les 30 ans de l’occupation de l’ambassade américaine de Téhéran. Si pour le régime cette date est devenue une journée officielle à la gloire des mollahs, le 4 novembre 2009 sera, comme la Journée d’Al Qods le 28 septembre, une nouvelle journée de protestations et de manifestations à travers tout le pays contre le gouvernement Ahmadinejad et plus largement contre la République Islamique.

Si le régime a d’ores et déjà préparé ses forces de répression, de nombreuses protestations ont déjà eu lieu le 3 novembre dans bien des universités. On peut citer par exemple l’université Azad de Téhéran Sud, celle de Kashan, ou du Mazadaran. Ou ici, une protestation en fin de journée le 3 novembre à l’université Ferdosi de Mashhad :

Lire le reste de cette entrée »





Protestation à l’université du Mazandaran

3 11 2009

Au nord du pays, au bord de la mer caspienne, des protestations étudiantes ont aussi eu lieu à l’université du Mazandaran. Le 3 novembre, des étudiantes et étudiants de cette université s’en prennent à une affiche représentant Ahmadinejad qu’ils finissent par déchirer et jeter à terre.





Protestation dans un lycée de Téhéran

3 11 2009

Aujourd’hui, 3 novembre, veille de la « journée des élèves », journée mise en place pour célèbrer le régime islamique et qui, comme la journée d’Al Qods le 18 septembre, devrait se transformer en une nouvelle journée de protestations et de manifestations contre la République Islamique, les élèves d’un lycée de Téhéran II ont protesté. Des Gardes de la Révolution devaient y venir pour une scéance de bourrage de cranes, mais les lycéens ont répondu par des slogans comme « Mort au dictateur ! ». La protestation s’est poursuivie à l’extérieur avec le soutien des voisins.





Pendaison à Zahedan

3 11 2009

Dépêche publiée par le JDD le 3 novembre :

Un militant de l’organisation rebelle sunnite Joundollah, Abdolhamid Rigi, a été pendu lundi en Iran, dans une prison de Zahedan, dans le sud-est du pays rapporte mardi l’agence de presse Fars. Il avait été notamment reconnu coupable de « moharebe » (organisation de guerre contre Dieu), ce qui est passible de la peine de mort en vertu de la loi islamique iranienne.

Joundollah a revendiqué un attentat qui a fait plus de 40 morts, dont 15 membres des Gardiens de la Révolution, le 18 octobre dans la province du Sistan-Balouchistan.





Nouvelle protestation étudiante à Kashan

3 11 2009

Après avoir déjà protesté le 2 novembre, les étudiant(e)s de l’université de Kashan (province d’Ispahan) ont à nouveau protesté aujourd’hui, mardi 3 novembre :

Lire le reste de cette entrée »





Déclaration des étudiants socialistes d’Iran

3 11 2009

Texte publié dans « The Bridge n°5« , que l’on peut lire et télécharger à cette adresse.

Déclaration des Etudiants Socialistes des Universités d’Iran contre la peine de mort, la répression et les condamnations honteuses de militants étudiants et du mouvement ouvrier.

Le mouvement de protestation populaire contre la dictature et la corruption socio-économiques du capitalisme islamique continue et sous des formes diverses, déroute à chaque moment encore plus la dictature. Au moment où les campagnes de la rue n’avaient lieu qu’après de longs intervalles, le mouvement étudiant est entré sur le champ de bataille avec le début de la nouvelle année universitaire et chaque jour, nous avons été témoins de protestations et de campagnes successives d’une université à une autre, dans un esprit de solidarité entre elles et le mouvement a pris de l’ampleur et gagné un attrait massif.

Les étudiants ont fort justement réalisé qu’ils devaient adopter dans les universités les slogans du peuple de la rue et dans ce processus suivre les questions et les désirs des travailleurs, des femmes, des enseignants et de toutes les sections de la société pour la l’égalité et la liberté. Dans les derniers mois qui ont suivi le coup d’Etat, le mouvement ouvrier est devenu une des questions les plus critique et les plus explosive sur l’arène politique et sociale. D’un côté, les conditions de vie et la situation économique des travailleurs a fait qu’ils ont eu recours à des grèves successives dans les usines et les centres industriels petits ou grands. De l’autre, la présence de travailleurs, même inorganisés, dans les protestations récentes, leurs campagnes publics contre la dictature sont liés et leur a ouvert un nouvel horizon. Aussi, les protestations et luttes ouvrières sont entrées dans une nouvelle phase de progrès et de réussites.

Lire le reste de cette entrée »





Protestations ouvrières à Arak et à Hajiabad

3 11 2009

Dans un communiqué, le Parti Communiste-Ouvrier d’Iran indique que les ouvriers de l’aluminium d’Arak se sont mis en grève lundi 2 novembre pour protester contre le retard dans le paiement de salaires et la distribution des vêtements de travail par la direction. La direction a alors promis aux ouvriers que l’argent dû serait versé dans les prochains jours. On peut noter que c’est la deuxième protestation cette année des ouvriers de l’aluminium d’Arak. Ces travailleurs s’étaient en effet déjà rassemblés le 8 août contre les menaces de suppressions d’emplois.

8929_145255647270_108514667270_3093725_7910878_nDans un autre communiqué, lui aussi daté du 2 novembre, le PCOI fait part d’une assemblée de protestation des travailleurs du nettoyage en contrats précaires de la ville de Hajiabad (Hormozgan, province située au sud du pays) contre la décision du conseil municipal et du gouverneur de supprimer leurs emplois.





Protestation étudiante à Téhéran

3 11 2009

Vidéo : le 3 novembre, à la veille de la journée de protestations et de manifestations prévue pour le 4 novembre, les étudiants de la branche Sud de l’Université Azad de Téhéran ont à nouveau protesté contre le régime.





Inculpation d’un avocat défenseur des droits humains

3 11 2009

Militants des Droits Humains en Iran, 2 novembre 2009 :

L’avocat et défenseur des droits humains Mohammad Oliyaifard a été inculpé pour avoir critiqué l’appareil judiciaire pour l’exécution de mineurs et avoir pris publiquement position à ce propos.

L’unité de la liberté d’expression de Militants pour les Droits Humains rapporte que Mohammad Oliyaifard, avocat et défenseur des droits humains s’est lui-même défendu lors d’une audience le 2 novembre à 10 heures 30 devant la première branche du Tribunal de la Fonction Publique à Téhéran.

Le procureur a accusé Oliyaifard de propagande contre le régime, de troubler l’esprit du public, d’avoir publiquement pris position à propos de l’exécution de Behnood Shojaie et d’avoir critiqué la justice.

Lire le reste de cette entrée »





Interdiction des manifestations du 4 novembre

3 11 2009

Dépêche de Belga publié le 3 novembre par le site de la RTBF :

Le guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, a lancé mardi une mise en garde à l’opposition, qui compte manifester, mercredi, en marge du 30ème anniversaire de la prise de l’ambassade américaine.

Le numéro un iranien, dont les propos ont été diffusés par l’agence officielle Irna, a averti que « les personnes simple d’esprit et mal intentionnées » ne pourront « pas dérouler un tapis rouge aux Etats-Unis ».

Des appels ont été lancés sur des sites internet proches de l’opposition réformatrice pour une manifestation de protestation, mercredi, en marge du rassemblement officiel.

Lire le reste de cette entrée »