Nouvelles menaces d’exécutions pour homosexualité

9 11 2009

Article publié par Têtu le 9 novembre 2009 :

Les associations s’alarment: peu après l’annonce de la condamnation à mort du jeune Nemat Safavi et de deux autres hommes, l’Iran compte encore deux nouveaux jeunes condamnés à mort pour homosexualité présumée.

Selon leur avocat, Mehdi P., originaire de Tabriz, et Moshen G., de Chiraz, sont innocents. Alors qu’ils étaient encore mineurs, ils ont pourtant été condamnés à mort il y a plus d’un an, pour avoir eu des relations homosexuelles. Un «crime» en Iran, nié sans relâche par les «accusés», qui ne veulent pas voir leurs noms de famille révélés dans la presse, par peur de représailles s’ils venaient à être graciés, et pour sauver l’honneur de leur famille. La date de leur exécution n’est pas arrêtée: elle peut avoir lieu à tout moment.

L’annonce des ces deux nouvelles mises à mort pour des «crimes sexuels» intervient après que TÊTU a révélé la peine prononcée pour le jeune Nemat Safavi (lire l’article), ainsi que pour deux hommes tout juste majeurs. Suite à nos informations, l’organisation de défense des droits de l’homme Human Right Watch a demandé à l’Iran d’annuler la sentence. Une pétition circule en ligne et un groupe de soutien facebook ont également été ouverts.

Cinq hommes condamnés à mort

Ces cas portent à cinq le nombre connu de très jeunes hommes actuellement dans le couloir de la mort pour homosexualité présumée en Iran. Dans un communiqué publié le 4 novembre, la responsable de Human Right Watch pour le Proche-Orient, Sarah Leah Whitson, estime que tuer pour «actes homosexuels présumés» est «mal» et «répugnant». Par ailleurs, l’International gay and Lesbian Human Right Commission (IGLHRC) tente de sensibiliser l’opinion publique, face à la recrudescence des exécutions pour homosexualité de mineurs en Iran.

Elle rappelle que le régime islamique s’est engagé auprès de la communauté internationale à mettre un terme à ces condamnations. Enfin, l’association en exil de soutien aux Iraniens homosexuels Irqo tente de faire appel du jugement concernant Nemat Safavi, avant que la cour suprême n’entérine la décision du tribunal.


Actions

Information

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :