Appel à la mobilisation pour sauver trois jeunes accusés d’homosexualité

17 11 2009

Article publié le 17 novembre par Yagg :

Nemat Safavi, Mehdi P. et Mohsen Gh. ont été arrêtés sur des accusations d’actes homosexuels, jugés et condamnés à mort par trois différentes cours de justice en Iran.

De nombreuses associations, dont IRQR (Iranian Railroad for Queer Refugees), une association de défense des réfugiés homosexuels iraniens, demandent à la communauté internationale et à tous les individus de réagir pour suspendre immédiatement ces “exécutions barbares et illégales”. Plusieurs pétitions sont disponible sur la plupart des associations de défense des droits de l’homme, dont Human Right Watch ou encore la petition.be.

Lire le reste de cette entrée »





Les protestations continuent à l’université Elm O Sanat

17 11 2009

Le 17 novembre, les étudiant(e)s de l’Université Elm O Sanat de Téhéran continuent leurs protestations pour la libération de leurs camarades arrêtés la nuit avant la grande journée de manifestations contre le régime du 4 novembre.





Cinq personnes condamnées à mort après les manifestations

17 11 2009

Article publié par « Le Monde« , le 17 novembre 2009 :

Cinq personnes ont jusqu’ici été condamnées à mort et 81 autres à des peines allant jusqu’à quinze ans de prison pour leur implication dans les troubles en Iran après l’élection présidentielle contestée de juin, selon la chaîne publique IRIB.

Les cinq condamnés à mort appartenaient ou étaient liés à « des groupes contre-révolutionnaires », a précisé la chaîne, citant le tribunal régional de Téhéran. On ne sait pas pour l’heure s’il s’agit des mêmes condamnés dont ont parlé cette semaine des organisations de défense des droits de l’homme.

Lire le reste de cette entrée »





Protestation étudiante à Qazvin

17 11 2009

Vidéo : Protestation étudiante le 16 novembre à l’Université Internationale de Qazvin (Province de Qazvin, au nord du pays) lors d’un discours officiel.





Manifestation à Sao Paulo contre la venue d’Ahmadinejad au Brésil

17 11 2009

Environ 1.500 personnes ont participé ce dimanche après-midi, 15 novembre 2009, à São Paulo (Sud-est du Brésil), à une protestation contre la visite du Président et dictateurs iranien Mahmoud Ahmadinejad programmée le 23 novembre. La manifestation a eu lieu sur la place d’Arcos et a réuni plusieurs mouvements sociaux, syndicalistes et politiques.

Un des organisateurs de l’événement a indiqué aux journalistes que la manifestation n’était pas contre le peuple d’Iran, qui subi depuis le mois de juin une répression féroce et barbare, mais que c’était une protestation contre son président « qui nie délibérément l’holocauste » et contre son régime qui « pratique le viol, la torture, et les assassinats politiques comme armes de répressions ». Un autre manifestant représentant d’une organisation des droits humains au Brésil a aussi déclaré que « les méthodes des miliciens bassidji d’Ahmadinejad étaient les mêmes que celles des escadrons de la mort au Brésil durant les années de la dictature militaire dans les années 60 et 70 ».

Lire le reste de cette entrée »





Trois journalistes arrêtés

17 11 2009

Reporters Sans Frontières, 17 novembre 2009 :

Cinq mois après le début des manifestations contre la réélection contestée de Mahmoud Ahmadinejad, trois autres journalistes ont été arrêtés et les intimidations se multiplient contre les soutiens des trente-quatre journalistes et bloggeurs incarcérés en Iran.

« Nous redoutons qu’à force de brutalité, d’intimidation et de censure, les autorités ne parviennent à vider l’Iran de tous ses journalistes indépendants et blogueurs. Ces derniers doivent faire le choix entre se taire, dénoncer et rejoindre leurs collègues en prison, ou fuir le pays », s’alarme l’organisation.

Le journaliste de l’hebdomadaire Karfto, suspendu en 2008, Ako Kurdnasab, a été arrêté le 12 novembre 2009 par les forces de l’ordre, suite à sa participation à une manifestation contre l’exécution d’un jeune prisonnier politique dans la ville Sanandaj (Kurdistan). Le journaliste a été transféré vers un lieu inconnu et sa famille est sans nouvelles de lui depuis son arrestation. En 2007, le journaliste avait été arrêté et condamné à six mois de prison pour “tentative de renversement du régime via ses activités journalistiques“. Lire les communiqués de presse sur Ako Kurdnasab, datés du 14 novembre 2007 et du 4 janvier 2008.

Lire le reste de cette entrée »





Témoignage du Danois Niels Krogsgaard, emprisonné en Iran durant six jours

17 11 2009

Article publié le 17 novembre par Reporters Sans Frontières :

Reporters sans frontières a recueilli le témoignage de Niels Krogsgaard, étudiant en journalisme à l’Université du Sud-Danemark, emprisonné en Iran du 4 au 10 novembre 2009.

Quand êtes-vous arrivé en Iran et avec quels objectifs ?

J’ai quitté Copenhague le 13 octobre, avec un autre étudiant de l’école de journalisme. Nous sommes arrivés à Téhéran le 14 octobre au soir. Nous avions un visa touristique, ce qui nous a d’ailleurs été reproché par la suite par les autorités danoises. Mais en discutant avec des journalistes professionnels, je me suis rendu compte que je n’obtiendrais jamais de visa de travail, et que même si c’était le cas, je ne pourrais pas travailler sur place, car je serais suivi en permanence et mes sources risqueraient d’être arrêtées.

Lire le reste de cette entrée »





L’organisation, la grève et les assemblées sont nos droits inaliénables

17 11 2009

Appel du Syndicat Libre des Ouvriers Iraniens à la solidarité avec les ouvriers emprisonnés d’Haft Tapeh, 14 novembre 2009 :

Honorables travailleurs et peuple d’Iran !

Quatre ouvriers de la compagnie de sucre de canne Haft Tapeh, Fereydoon Nikoofard, Jalil Ahmadi, Ghorban Alipoor et Mohammad Heydari ont été arrêtés et envoyés en prison, suite à la confirmation de leurs condamnations à des peines de six mois de détention par la cour d’appel. Un autre travailleur, Ali Nejati, est sur le point d’être arrêté (*).

Dans le même temps, Farzad Kamangar, Mansoor Ossalou et Ebrahim Madadi purgent toujours de longues peines de prison. Mehdi Farahi Shandiz est toujours emprisonné, sans avoir été accusé, six mois après avoir été arrêté lors du Premier Mai à Téhéran, tandis que d’autres personnes arrêtées le Premier Mai, après avoir passé deux mois en prison, sont également poursuivis.

Lire le reste de cette entrée »





Appel à la solidarité avec les ouvriers emprisonnés d’Haft Tapeh

17 11 2009

Communiqué du Comité de Solidarité Ouvrière Internationale du Parti Communiste-Ouvrier d’Iran, 16 novembre 2009 :

Ali Nejati, président du syndicat des travailleurs du sucre d’Haft Tapeh, est maintenant le cinquième travailleur a commencé sa peine de six mois de détention à la prison de Dezful. Il rejoint ses collègues Fereydoon Nikoofard, Jalil Ahmadi, Ghorban Alipoor et Mohammad Heydari,qui ont été arrêtés et emprisonnés plus tôt dans le mois.

Les emprisonnements viennent après une longue et difficile lutte des travailleurs de la canne à sucre, qui a duré des mois, pour le versement des salaires impayés et le droit de constituer leur syndicat.

Dans les jours qui ont précédé son arrestation, Nejati a rédigé plusieurs courriers au nom des travailleurs de la canne à sucre et de ses collègues emprisonnés, appelant à la solidarité les travailleurs en Iran et à l’échelle internationale.

« Alors que les employeurs peuvent s’organiser librement, les ouvriers qui constituent leurs organisations indépendantes sont poursuivis et jetés en prison » écrit Nejati dans son courrier daté du 7 novembre. « Le jour est venu de soutenir les travailleurs qui se sont battus à Haft Tapeh pour les droits des ouvriers, et qui ont été élus par les travailleurs d’Haft Tapeh pour les représenter au sein d’une organisation indépendante. Demain et dans l’avenir, lorsque nous serons sortis de prison, il n’y a aucun doute que nous accomplirons la part de notre devoir pour les ouvriers ».

Lire le reste de cette entrée »