Protestation à l’université Khaje Nasir

18 11 2009

Protestation le 17 novembre à l’université Khaje Nasir (Téhéran) pour la libération d’Ali Parviz et de Soheil Mohammadi, deux militants étudiants. Parmi les slogans : « Honte à vous bassidji, arrêtez d’espionner » ; « Nous continuerons de protester tant que nos camarades seront emprisonnés » ; « Que s’est-il passé avec l’argent de notre pétrole ?  Il a été dépensé pour le bassidj » et « N’ayez pas peur, nous sommes tous ensemble ».





Arak : Les étudiant(e)s face au mur de l’apartheid sexiste

18 11 2009

Nouvelle vidéo sur la réaction et la saine colère des étudiant(e)s de l’université d’Arak le 14 novembre après que la direction ait installé un mur pour séparer les filles des garçons au réfectoire.





Interdiction des funérailles pour Ehsan

18 11 2009

Article publié par « The Bridge » n°7, journal en anglais réalisé par des camarades iranien(ne)s et qui peut être lu ou téléchargé depuis cette adresse.

Human Rights Watch rapporte ces nouvelles du Kurdistan (1) : les funérailles d’Eshan Fattahian ont été annulées suite aux pressions des agents de sécurité de Kermanshah. Un jour après l’exécution du militant politique à la prison centrale de Sanandaj et l’enterrement en secret de son corps, sa famille avait annoncé que les funérailles d’Ehsan se tiendraient le vendredi (13 novembre) dans l’après-midi à la mosquée Baqiyatallah de « la cité des employés » de Kermanshah, mais les forces de sécurité ont forcé la famille à annuler la cérémonie.

La nouvelle de l’annulation de la cérémonie est arrivée une heure seulement avant son commencement, ce qui n’a permis à la famille d’Ehsan de l’organiser ailleurs et d’informer les gens. Les forces de sécurité ont même empêché qu’un mot soit affiché à la porte de la mosquée.

Des habitant(e)s de Kermanshah, qui étaient venus à la mosquée pour participer à la cérémonie, ont fait face à des portes fermées et aux menaces de la police qui les a obligés à quitter les lieux. Mais quelques militants étudiants et de la société civile de Kermanshah ainsi que les familles de Kianoush Asa (étudiant kurde qui a perdu la vie lors des événements post-électoraux) et de Farzad Kamangar (prisonnier politique kurde condamné à mort) ont rendu visite au domicile d’un des proches d’Ehsan et ont donné des fleurs à sa famille ainsi qu’une photo d’Ehsan avec au milieu une phrase en kurde. Des photos de Kianoush et de Farzad étaient portées par leurs mères en signe de sympathie avec la famille d’Ehsan.

Lire le reste de cette entrée »





Protestation à l’université de Karaj

18 11 2009

Le 16 novembre, les étudiant(e)s de l’université de Karaj (à 30 kilomètres à l’ouest de Téhéran) se sont mobilisé(e)s pour protester contre la venue de Saffar Harandi, ex-ministre de la culture d’Ahmadinejad.

Lire le reste de cette entrée »





Graffiti anti-régime à Téhéran

18 11 2009

Graffiti à Téhéran : « Khamenei, il est temps pour toi de mourir » :

Lire le reste de cette entrée »





Trois pendaisons à Ispahan

18 11 2009

Dépêche de l’AFP, 18 novembre 2009 :

Deux hommes et une femme, reconnus coupables de trafic de drogue, ont été pendus à la prison centrale d’Ispahan dans le centre de l’Iran, a rapporté aujourd’hui le quotidien iranien Kayhan.

Les deux hommes, identifiés par leur prénom, Vahid Ch. et Rassoul T., et la femme Beigom P. avaient été condamnés à mort pour trafic de drogue. Ils ont été pendus lundi, ajoute le journal sans autre précision.

Ces pendaisons portent à 254 le nombre de personnes exécutées en Iran depuis le début de l’année, selon un décompte de l’AFP établi à partir d’informations diffusées par la presse locale. En 2008, 246 personnes ont été exécutées en Iran, selon la même source. Le meurtre, le viol, le vol à main armée, le trafic de drogue et l’adultère sont passibles de la peine de mort en Iran.