« La liberté des femmes mesure le degrès de liberté dans la société »

21 11 2009

Dans une déclaration à l’occasion de l’approche du 25 novembre, Journée Internationale contre les violences faites aux femmes, Mahin Alipour, militante du Parti Communiste-Ouvrier d’Iran et secrétaire de l’Organisation contre les Discriminations faites aux Femmes, rappelle que si, partout dans le monde, les femmes subissent des discriminations et des inégalités, la situation des femmes aujourd’hui en Iran est comparable à celle des noirs sous le régime d’apartheid en Afrique du Sud.

Si ces derniers mois, explique Mahin Alipour, le monde a pris connaissance de la terrible situation des femmes iraniennes, de celles qui ont été violées ou tuées, on a pu aussi constater la présence héroïque des femmes et des jeunes filles à la pointe de la lutte pour renverser le régime.Le fait de savoir qu’elles pouvaient être assassinées ou violées n’a pas empêché les femmes de descendre dans la rue.

La révolution qui a commencé est une réaction contre trente ans de crimes, et en particulier trente ans d’apartheid contre les femmes, de voile obligatoire, d’insultes et d’humiliations faites contre les femmes, de négation de leurs droits et de ceux de l’humanité.

Le peuple d’Iran souhaite le soutien des peuples du monde pour en finir avec cet apartheid sexiste. Aujourd’hui, plus personne ne peut, en effet, justifier la situation des femmes en Iran sous prétexte que « ce serait une autre culture », « ce serait des musulmans adeptes du Coran » ou du relativisme culturel. Le regard sur l’Iran a changé, et ce progrès vient de son peuple et en particulier des luttes des femmes.

Pour Mahin Alipour, le régime d’Iran doit être considéré comme un régime d’apartheid et un régime misogyne et doit être pour cela isolé sur la scène internationale, ses ambassades fermées, et ses dirigeants jugés par un tribunal international pour trente ans de crimes contre le peuple et contre les femmes en particulier.

A l’occasion du 25 novembre, Journée contre les Violences faîtes aux Femmes, Mahin Alipour appelle toutes les personnes aux sentiments humains à soutenir cette lutte contre un des régimes les plus misogyne que le monde ait connu. Elle termine en rappelant que le renversement de la République Islamique serait une grande avancée, non seulement pour les 70 millions de femmes et d’hommes qui vivent en Iran, mais aussi un grand pas pour en finir avec la vie honteuse qu’impose l’Islam politique dans le monde.


Actions

Information

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :