Protestation du 24 novembre à l’Université Khaje Nasir

26 11 2009

Vidéo, avec des sous-titres en anglais, sur les protestations du 24 novembre à l’université Khaje Nasir de Téhéran pour la libération d’Ali Parviz et de Soheil Mohammadi, deux étudiants de l’université arrêtés la veille du 4 novembre.





La République Islamique confisque un prix Nobel et poursuit ses opposants

26 11 2009

Article publié le 26 novembre par le site de la RTBF.

La répression des opposants au régime iranien se poursuit, avec la condamnation à six ans de prison d’un réformateur en vue. Par ailleurs, les autorités iraniennes ont confisqué le prix Nobel de la paix attribué en 2003 à l’avocate Shirin Ebadi.

« Nous sommes choqués et nous nous démarquons de tels agissements », a déclaré le ministre norvégien des Affaires étrangères, Jonas Gahr Stoere, en apprenant que les autorités iraniennes avaient subtilisé les attributs du prix Nobel de la paix Shirin Ebadi.

« C’est la première fois que les autorités d’un pays confisquent un prix Nobel de la paix », a-t-il dit.

Selon ses services, la médaille et le diplôme Nobel de Shirin Ebadi, ainsi que certains autres de ses effets, ont été retirés d’un coffre-fort bancaire dans lesquels ils étaient entreposés.

Le ministère des Affaires étrangères précise avoir convoqué le chargé d’affaires iranien à Oslo pour protester contre l’attitudes des autorités iraniennes et lui communiquer ses inquiétudes concernant le sort de Shirin Ebadi et de ses proches.

Lire le reste de cette entrée »





Pendaison à Amol

26 11 2009

Dépêche AFP du 26 novembre 2009 :

Un ressortissant afghan, condamné à mort pour trafic de drogue, a été exécuté cette semaine à Amol, dans le nord de l’Iran, a annoncé jeudi l’agence Irna.

L’homme « a été pendu cette semaine pour la possession de 462 grammes d’heroïne », a indiqué l’agence, sans préciser si l’éxecution avait eu lieu en public ou dans l’enceinte de la prison. Cette pendaison porte à 260 le nombre de personnes exécutées en Iran depuis le début de l’année, selon un décompte de l’AFP établi à partir d’informations diffusées par la presse locale. En 2008, 246 personnes avaient été exécutées en Iran, selon la même source. Le meurtre, le viol, le vol à main armée, le trafic de drogue et l’adultère sont passibles de la peine de mort en Iran.





L’étreinte de Chavez au dirigeant iranien est une insulte aux femmes !

26 11 2009

Ahmadinejad s’est arrêté hier à Caracas (Vénézuela) pour y rencontrer Hugo Chavez. Selon Libération du 26 novembre, Chavez a déclaré au dictateur iranien « Tu es un gladiateur des luttes anti-impérialistes, » avant d’entamer une réunion de travail avec son homologue iranien. A ce propos, nous publions ici la prise de position de la militante féministe Jennifer Fasulo en septembre 2006 lorsque pour la première fois Chavez avait embrassé le président du régime islamique, position qui conserve toute son actualité, surtout après les nouveaux crimes commis ces derniers mois par la République Islamique. Cette position est aussi une bonne réponse à tous les courants de la « gauche anti-impérialistes » près à soutenir Ahmadinejad ou d’autres régimes ou courants réactionnaires au nom de « l’anti-impérialisme » et au mépris des droits des femmes.

Ahmadinejad et Chavez le 25 novembre 2009 à Caracas

Hugo Chavez, une des figures-clef du mouvement populiste de gauche à travers l’Amérique Latine, a publiquement glorifié et embrassé le président iranien Mahlmoud Ahmadinejad.

De tels moments ne font que monter combien comptent peu les vies des femmes dans le monde des politiques nationalistes.

Bien sûr, le Venezuela et l’Iran ont entre eux des intérêts stratégiques, politiques et économiques de part leur rôle de producteurs de pétrole.

Et l’on s’attend à ce que Chavez condamne toutes les menaces militaires des USA contre l’Iran.

Mais il n’y a aucune excuse pour avoir déclaré sa solidarité avec un régime théocratique qui traite les femmes comme des sous-humains. En embrassant Ahmadinejad, Chavez met de l’eau au moulin de la dangereuse alliance l’anti-impérialisme de droite et l’anti-impérialisme de gauche.

Lire le reste de cette entrée »