Un fort vent de changement souffle sur Téhéran

1 01 2010

Article de Pierre Barbancey paru dans « L’Humanité » du 31 décembre 2009, intéressant même si certains éléments sont discutables comme le fait de parler de « jeunesse aisée » pour les premières manifestations de juin, ce qui est loin d’être une réalité, mais le fond de l’analyse n’en en pas moins valable :

Le président Mahmoud Ahmadinejad et le guide suprême Ali Khamenei sentent que la société est en train de basculer. 
Le refus de la corruption et de l’ordre moral islamique gagne toutes les couches de la population iranienne.

Si jusqu’à présent le pouvoir iranien s’était contenté de lancer ses milices armées contre les manifestants, tuant sans ménagement plusieurs dizaines d’entre eux, il vient de réaliser qu’une lame de fond pourrait l’emporter plus vite qu’il n’y paraît s’il ne réagit pas rapidement. C’est pourquoi, hier, ses plus fervents soutiens, à commencer par les gardiens de la révolution mais aussi les cohortes islamiques, les sinistres bassidjis, épaulés par les étudiants des écoles de théologie, ont envahi les rues des villes iraniennes. Une mobilisation réussie qui montre que le pouvoir n’est, pour l’heure, pas totalement isolé.

La société iranienne étouffe

Le guide suprême Ali Khamenei et le président Mahmoud Ahmadinejad savent pourtant bien que depuis dimanche l’enjeu n’est plus le résultat de la présidentielle. C’est l’idée même du changement qui a envahi les esprits.

Lire le reste de cette entrée »





Protestations le 31 décembre

1 01 2010

Le site Rowzane informe que le 31 décembre, des forces répressives stationnées Place Haft Tir à Téhéran ont tiré des gaz lacrymogènes pour disperser la foule qui s’y rassemblait. Des petits groupes de manifestants se sont ensuite constitués pour affronter les forces de répression, mais les gens ont finalement était dispersés à coups de matraques et de gaz lacrymogène. Des affrontements intermittents ont également eu lieu à Vali Asr.

Vidéos de protestations à Téhéran le 31.12 :

Lire le reste de cette entrée »