Majid Tavakoli condamné à 8 ans et 6 mois de prison

19 01 2010

Persian2english, 19 janvier 2009 :

Selon Ali Tavakoli, le frère de Majid Tavakoli, la branche n°15 du tribunal révolutionnaire a annoncé aujourd’hui la peine de Majid Tavakoli : huit ans et six mois de prison ferme.

1. Cinq ans pour participation à un rassemblement illégal.
2. Un an pour propagande contre le régime.
3. Deux ans pour insulte au leader suprême.
4. Six mois pour insulte au président.
5. Cinq ans d’interdiction de toute activité politique.
6. Cinq ans d’interdiction de sortie du territoire.

Publicités




Interdiction d’un quotidien, avertissements pour deux autres

19 01 2010

Dépêche AFP du 18 janvier 2010 :

Le ministère iranien de la Culture a révoqué lundi la licence du quotidien réformateur Farhang Ashti pour « infractions répétées », et a émis des « avertissements » à deux autres journaux proches de l’opposition pour avoir critiqué le gouvernement, a indiqué l’agence ISNA.

ISNA ne précise pas en quoi consistaient les « infractions » commises par Farhang Ashti (Culture et Réconciliation), quotidien généraliste déjà suspendu à plusieurs reprises dans le passé.

Le vice-ministre de la Culture chargé de la Presse, Mohammad Ali Ramin, a en revanche précisé à ISNA les griefs ayant motivé des « avertissements » adressés à deux autres quotidiens réformateurs, Etemad (Confidence) et Aftab Yazd (Soleil de Yazd).

Lire le reste de cette entrée »





Menaces de Khamenei à l’approche du 11 février

19 01 2010

Dépêche publiée le 19 janvier 2010 par le JDD :

A moins d’un mois du 31e anniversaire de la Révolution de 1979 (le 11 février), l’ayatollah Ali Khamenei, guide suprême de la République islamique, a mis en garde mardi l’opposition iranienne contre de nouvelles manifestations. Les autorités craignent en effet de voir – comme à chaque date symbolique du calendrier iranien – descendre dans les rues des opposants au régime, malgré leurs avertissements. « Toutes les parties, de toutes tendances, doivent prendre clairement leurs distances avec les ennemis, en particulier les élites influentes qui devraient s’abstenir de prises de position ambiguës », a déclaré l’ayatollah Khamenei dans un discours télévisé.

11 février 1979 / 11 février 2010 :

Deux révolutions, un but : liberté et égalité !





Protestations des familles de prisonniers politiques

19 01 2010

Selon les informations publiées par le site Rowzane, lundi 18 janvier, alors que s’ouvrait à Téhéran le procès de manifestant(e)s arrêté(e)s lors des protestation de l’Achoura (27 décembre), 200 membres des familles de prisonniers politiques se sont rassemblés à 10 heures du matin devant le bureau du procureur près du bazar. Les familles demandaient des réponses immédiates sur la situation de leurs proches emprisonnés.

En même temps, on signalait un rassemblement d’une centaine de membres de familles de prisonniers politiques devant le tribunal révolutionnaire de Téhéran.

Malgré la présence massive de forces répressives pour faire peur aux familles de prisonniers, elles ont déclaré que les protestations et sit-in continueraient jusqu’à la libération de leurs proches.

Dans la nuit du 17 au 18 janvier, ce sont 600 membres de familles de prisonniers qui se sont, malgré le froid de l’hiver, rassemblés devant la prison Evin de Téhéran.





Plus de 40 manifestants arrêtés après identification sur photo

19 01 2010

Dépêche AFP, 19 janvier 2010 :

Plus de quarante personnes ayant participé aux manifestations de l’Achoura le 27 décembre en Iran ont été identifiées sur les photos prises ce jour-là et arrêtées, a annoncé un responsable de la police ayant requis l’anonymat, cité mardi par l’agence de presse Ilna.

« Après la publication des photos de dizaines de fauteurs de trouble du jour de l’Achoura sur le site internet et dans la publication de la police Amin Jamee, plus de quarante personnes ont été identifiées avec l’aide de la population et arrêtées », a déclaré ce responsable.

La police a notamment publié le 13 janvier une édition spéciale d’un bulletin interne, Amin Jamee, comportant sur huit pages en couleur des photos de manifestants prises par les forces de l’ordre durant les manifestations de l’Achoura.

Certaines photos montrent des manifestants en train d’attaquer une voiture de police ou de lancer des pierres.

Lire le reste de cette entrée »





Shirin Alam Hooli, prisonnière politique condamnée à mort

19 01 2010

Street Journalist, 19 janvier 2010 :

Selon plusieurs rapports d’Iran, Shirin Alam Hooli (ou Almahooli, Alam-Hoei selon les retranscriptions en caractères latins), prisonnière politique, a été condamnée à mort par un tribunal révolutionnaire en Iran.

Le site féministe « Change for equality » écrit que Shirin Alam Hooli a été condamnée à mort, accusée de « Moharebeh » (en guerre contre Dieu) à cause de sa collaboration avec le groupe d’opposition kurde PJAK, et à deux ans de prison ferme pour « sortie illégale du pays ». Elle a été condamnée par un tribunal révolutionnaire à Téhéran et Shami, son avocat, a été informé de la peine il y a deux semaines.

Lire le reste de cette entrée »





Les iraniennes font connaître leurs revendications

19 01 2010

« Street Journalist » informe le 19 janvier, qu’un groupe de militantes iraniennes a publié une déclaration avec la liste de leurs revendications. Elles considèrent que les propositions mises en avant par les leaders réformateurs Moussavi et Karroubi, « négligent » les revendications des femmes.

La déclaration met en avant les revendications suivantes : « annulation de toutes les lois discriminatoires et anti-femmes, reconnaissance du droit des femmes sur leurs propres corps et pensées, fin de la violence contre les femmes et jugement de tous les coupables des crimes commis ces trente dernières années » comme solution pour sortir de la crise actuelle.

Lire le reste de cette entrée »