Graffitis : Appels au 22 Bahman

27 01 2010

La prochaine journée de mobilisation en Iran est fixé au 22 Bahman (11 février), jour anniversaire de la révolution de 1979. Craignant le rapprochement, les autorités ont déjà demandé aux chaînes de télévision d’éviter de diffuser des images de combats de rue contre les forces de répression du Shah. Sur les murs, des graffitis fleurissent pour appeler à protester à l’occasion du 22 Bahman :

Lire le reste de cette entrée »





Quelques infos en bref

27 01 2010

Le 22 janvier 2010, le site « Bondy Blog » publiait plusieurs brèves sur l’actualité de la semaine en Iran. Si ce site semble plus proche des réformateurs que des révolutionnaires, nous publions ici quelques unes de ces brèves les plus intéressantes  :

Épuration universitaire :

– Sur twitter, on apprend qu’au moins six professeurs de la grande université Allameh Tabatabai ont été suspendus de leurs fonctions. Cette université compte 15 000 étudiants, elle est considérée comme la meilleure dans les matières suivantes : économie, commerce, droit et psychologie.

Prison de Gohardasht

– Émeutes dans les prisons :

– Selon des militants iraniens des droits de l’homme, les révoltes continuent dans les prisons et notamment à Gohardasht, dans la banlieue de Karaj, ville périphérique de Téhéran. Deux détenus ont réussi à désarmer leurs gardiens pendant qu’ils étaient torturés avec des matraques électriques. Ils les ont enfermés, ont libéré d’autres détenus et pris temporairement le contrôle d’une partie de cet établissement, qui a sinistre réputation. Les autres gardiens les ont arrosés de gaz lacrymogènes pour reprendre le contrôle de la situation mais les détenus ont mis le feu à leurs couvertures pour atténuer l’effet des gaz. Les combats ont duré plusieurs heures.

Lire le reste de cette entrée »





Pendaison publique à Ispahan

27 01 2010

Dépêche AFP du 27 janvier 2010 :

Un homme condamné pour avoir tué en 2009 un magistrat à Ispahan a été pendu en public aujourd’hui devant le palais de justice de cette ville du centre de l’Iran, a rapporté l’agence Fars. Le condamné, agé de 59 ans, avait tué par balles le vice-procureur d’Ispahan pour des raisons que Fars ne précise pas.

Lire le reste de cette entrée »