La signification du voile

1 03 2010

Katia Bengana, assassinée en 1994 en Algérie pour avoir refusé le hidjab

Non le voile, qu’il s’agisse du hidjab, de la burqa ou du niqab, n’est pas un simple foulard ou un bout de tissu ! Extrait d’un article de l’écrivain algérien Mohamed Kacimi à propos de la signification du voile :

« De Téhéran à Khartoum, de Kaboul à Casablanca, chaque jour des femmes sont violées, vitriolées, assassinées, fouettées ou licenciées parce qu’elles ne se sont pas couvert le visage et le corps. Le hijab est l’étoile jaune de la musulmane, et toute musulmane est une juive que chaque fondamentaliste rêve de déporter cinq fois par jour. Le hijab est l’effacement et l’abolition virtuels de la femme. Tous les écrits fondamentalistes l’affirment, «le voile est obligatoire car il doit cacher la aoura de la femme». C’est-à-dire que tout son corps est perçu comme une partie honteuse. Le hijab joue la fonction que lui a assigné Paul, il y a deux mille ans : signifier à la femme en public qu’elle est un être inférieur, bonne à tondre et à museler. Toute fille pubère est donc perçue comme une partie honteuse. Elle est éduquée pour se percevoir, depuis l’âge de 8 ans, comme un objet sexuel potentiel qui doit être dérobé aux yeux de la foule concupiscente. Derrière chaque voile, il y a trois mille ans de haine envers la femme qui nous regarde. Tolérer le voile, c’est livrer une génération de filles pieds et poings liés aux mains de frères et de pères qui ne demandent qu’à leur imposer cette tenue d’infamie. »





Appel pour la Liberté et l’Egalité homme- femme en Iran

1 03 2010

Vidéo de l’Appel pour la Liberté et l’Egalité homme-femme en Iran.

– En français :

Lire le reste de cette entrée »