Pétition : Non à l’expulsion de Jamal Saberi !

9 03 2010

Campagne d’envoi de messages de protestations aux autorités japonaises pour empêcher l’expulsion de Jamal Saberi, par la Fédération Internationale des Réfugiés Iraniens (IFIR).

Monsieur Jamal Saberi est un opposant politique connu de la République Islamique d’Iran qui est arrivé au Japon en 1990. Depuis 1992, il est membre du Parti Communiste-Ouvrier d’Iran (PCOI). Monsieur Saberi a été actif politiquement avec le PCOI au Japon ces dix dernières années, en particulier en imprimant et diffusant la littérature du PCOI, ainsi qu’en écrivant plusieurs articles critiques contre le régime islamique d’Iran qui ont été publiés en persan et en japonais dans des magazines et des sites internet. Sa grande activité politique avec le PCOI et contre le régime islamique d’Iran est arrivé aux oreilles des autorités iraniennes. Il a demandé le statut de réfugié au Ministère Japonais de la Justice le 10 mai 2001.

Monsieur Saberi a des craintes tout à fait fondées de persécutions à cause de ses opinions politiques. Il mérite une protection en tant réfugié politique et d’être protégé par la convention et le protocole relatifs au statut de réfugié. Sa vie et sa liberté seront en danger s’il était renvoyé en Iran.

La situation politique et des droits humains en Iran :

Sur la base des informations récoltées par la Fédération Internationale des Réfugiés Iraniens (IFIR) de première main et de celles de célèbres organisations des droits humains, le gouvernement iranien continue d’être un des majeurs agresseurs des droits humains sans qu’il n’y ait le moindre signe d’amélioration. Ces abus systématiques incluent les assassinats extra-judiciaires et les exécutions sommaires, la généralisation de l’utilisation de la torture et d’autres traitements dégradants, les arrestations et détentions, l’absence de procès équitables, et de terribles conditions carcérales.

L’activité politique des organisations interdites est illicite dans la République Islamique d’Iran et si des militants politiques sont identifiés ils sont torturés et condamnés à de lourdes peines. Les membres des partis politiques et les individus, en particulier ceux qui réclament le renversement du gouvernement, font face à des peines dures et maximales. Le gouvernement islamique d’Iran ne tolère pas les partis d’opposition comme le Parti Communiste-Ouvrier d’Iran (PCOI) qui milite activement et organise pour un Etat égalitaire, non religieux et humain en Iran.

Monsieur  Saberi remplit clairement les critères pour être reconnu comme réfugié selon les critères internationaux. Sa vie et sa liberté sont menacées s’il est refoulé en Iran.

Retour forcé de demandeurs d’asile iraniens :

Un célèbre exemple de persécutions suite à un retour forcé en Iran a été rapporté dans un récent rapport d’Amnesty International sur un retour forcé d’un demandeur d’asile depuis le Japon en octobre 2003. Selon le communiqué de presse d’Amnesty International, un homme iranien de 58 ans, résident sans-papier qui s’est converti au christianisme au Japon, a été renvoyé en Iran en octobre 2003 et a été arrêté quelques jours plus tard. Cinq autres résidents iraniens sans-papiers avec lesquels Amnesty International était en contact, ont été expulsé depuis début 2004, mais un seul d’entre eux est rentré de façon sûre.

Dans un autre exemple, tiré du journal australien « The Age » (29 avril 2002), deux hommes iraniens à qui le statut de réfugié a été refusé par l’Australie après qu’ils aient passés deux années de détention à Woomera ont été arrêtés par la police de sécurité lors de leur retour en Iran qui leur a ordonné de passer devant un tribunal révolutionnaire.

Karim Tuzhali aussi, un ancien demandeur d’asile reconnu comme réfugié par le Haut Comité des Nations Unies pour les Réfugiés (UNHCR) est un autre exemple célèbre. Les autorités turques l’ont renvoyé de force en Iran le 20 juin 1998. Il a été condamné à mort le 16 septembre 1998 pour son ancienne appartenance au Parti Démocratique du Kurdistan d’Iran (PDKI), groupe interdit d’opposition armée. Karim Tuzhali a été exécuté le 24 javier 2002 à la prison de’ Mahabad, à l’ouest de l’Iran. Il avait été emprisonné pendant trois ans, probablement à la prison d’Orumieh, dans la province d’Azerbaïdjan Occidental. On rapporte qu’il a été torturé en détention et son corps a été rendu avec retard à sa famille.

Dans d’autres exemples, Khaled Shoghi, 50 ans, a été renvoyé depuis la Turquie et arrêté en 1997, il a été torturé en Iran. Kheder Viesi, un autre demandeur d’asile renvoyé, a été condamné à mort en 1998 ainsi que Saleh Goudarzi,condamné à mort en 1999 et actuellement emprisonné à la prison de Sanandaj.

L’IFIR considère que le retour forcé de militants politiques iraniens est une violation du principe de non-refoulement.  Ce principe interdit le retour forcé d’une personne vers un pays où sa vie ou sa liberté peuvent être menacées. C’est un principe du droit coutumier international qui lie tous les Etats. Le Japon est membre de la Convention Internationale des Droits Civils et Politiques (ICCPR) qui interdit la torture, les traitements ou peines cruels, inhumains ou dégradants.

Envoyez votre message par le formulaire suivant et/ou téléphonez/faxez vos messages à :

Ministère Japonais de la Justice
1-1-1, Kasumigaseki, Chiyoda-ku,
Tokyo 100-8977 the Red Brick Building (The Ministry of Justice)

Tel: 00813 3592-7911 or 0081-3-3580-4111

UNHCR IN Japan – Tokyo
4-14 Akasaka 8-chome, Minato-ku,
Tokyo 107,
Tel: 0081- 3-3499-2310
Fax: 0081-3-3499-2273

Advertisements

Actions

Information

11 responses

9 03 2010
10 03 2010
Lettre de l’IFIR à Amnesty International, HRW et aux défenseurs du droit d’asile « Révolution en Iran

[…] du monde entier. Voir aussi le courrier du PCOI suite à l’arrestation de Jamal et la campagne d’envoi de messages de protestations aux autorités […]

22 03 2010
Non à l’expulsion de Jamal ! Ecrivez aux consulats et aux ambassades « Révolution en Iran

[…] plus des messages aux autorités japonaises, nous appelons toutes les organisations progressistes, de défense des droits humains, les […]

24 03 2010
31 mars : Journée d’action contre la politique anti-réfugiés du Japon « Révolution en Iran

[…] – Envoyer des messages de protestation aux autorités japonaises depuis cette adresse (en anglais), la traduction est disponible ici. […]

24 03 2010
Non à l’expulsion de Jamal ! Ecrivez aux consulats et aux ambassades « Iran Solidarité Besançon

[…] plus des messages aux autorités japonaises, nous appelons toutes les organisations progressistes, de défense des droits humains, les […]

27 03 2010
Lettre ouverte au peuple japonais à propos de Jamal Saberi « Révolution en Iran

[…] – Envoyer des messages de protestation aux autorités japonaises : vous pouvez envoyer depuis cette adresse des messages automatiques (en anglais) au Ministère de la Justice du Japon et à l’UNHCR à Tokyo (voir le texte en français). […]

28 03 2010
31 mars : Journée d’action mondiale contre la politique anti-réfugiés du Japon « La Bataille socialiste

[…] Envoyer des messages de protestation aux autorités japonaises depuis cette adresse (en anglais), la traduction est disponible ici. […]

29 03 2010
TV International à propos de la campagne de solidarité avec Jamal « Révolution en Iran

[…] Patty Debonitas et Fariborz Pooya font d’abord le point sur la campagne de solidarité avec Jamal Saberi, militant communiste-ouvrier résidant au Japon et menacé d’expulsion vers l’Iran. […]

30 03 2010
Solidarité avec Jamal : Courriers adressés par deux syndicats du Doubs « Révolution en Iran

[…] (dont dépend la région de Franche-Comté) dans le cadre de la campagne de solidarité avec Jamal Saberi, opposant à la République Islamique d’Iran, actuellement menacé d’expulsion vers […]

31 03 2010
Solidarité avec Jamal au Japon « Révolution en Iran

[…] internationale contre la politique anti-réfugiés du Japon et en solidarité avec notre camarade Jamal Saberi, militant du PCOI résident au Japon et menacé d’expulsion vers […]

6 04 2010
Solidarité avec Jamal : Adresses d’ambassades du Japon dans des pays francophones « Révolution en Iran

[…] des messages de protestation aux autorités japonaises depuis cette adresse (en anglais : voir la traduction en français) et signer la pétition en ligne (en anglais, voir la traduction en […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :