La censure internet en Iran

25 03 2010

Article publié le 25 mars 2010 par Publiciblog :

Le régime iranien considère les réseaux sociaux comme des instruments de l’opposition. Facebook et Twitter, qui ont relayé les appels aux manifestations, sont bloqués constamment depuis juin 2009.

Même traitement pour MySpace.com et Orkut.com.

Les sites participatifs d’échanges de photos ou de videos sont parmi les premiers visés : Flickr.com, http://www.photobucket.com et YouTube.com sont bloqués.

Les autorités cherchent en particulier à empêcher l’envoi via Internet de vidéos prises par téléphone portable.

La diffusion des images de la mort de la jeune manifestante Neda Agha-Soltan a fait trop de mal à l’image du régime.

La vidéo anonyme a reçu le prestigieux prix du journalisme américain George Polk en février 2010.

Au cours des manifestations du 7 décembre 2009 par exemple, les portables de certains manifestants ont été saisis par les forces de l’ordre. Un nombre encore indéterminé de personnes qui prenaient des photos ou filmaient les événements avec leurs téléphones auraient également été arrêtés.


Actions

Information

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :