300 ouvriers licenciés à Ahvaz Pipe

6 04 2010

Les ouvriers de l’usine Ahvaz Pipe n’ont pas été payés depuis un an. En plus, au moment de la reprise du travail après les jours fériés de Nowrouz (nouvelle année), près de 300 ouvriers de l’usine ont été licenciés. L’année dernière (1388 soit de mars 2009 à mars 2010), les ouvriers d’Ahvaz Pipe ont protesté à plusieurs reprises pour obtenir le paiement de leurs salaires et l’amélioration de leurs conditions de travail, revendications qui n’ont pas abouties.





Tortures et atrocités dans les prisons

6 04 2010

Vidéo montrant les traces de tortures et de viols commis dans une prison de la République Islamique à l’encontre de jeunes manifestants.





Ce que sont les crimes « d’honneur »

6 04 2010

Présentation de ce que sont les crimes et violences contre les femmes au nom de « l’honneur » familial, forme de violences misogynes répandues dans l’ensemble du Moyen-Orient (dont l’Iran) et au-delà, CGT ADDSEA, 4 avril 2010 :

Texte de présentation de la réunion sur les violences au nom de l’honneur familial organisée par la CGT-ADDSEA le 1 avril 2010 avec les images et les vidéos utilisées pour illustrer le topo. Pour plus d’informations sur le sujet, on peut consulter le site d’ICAHK (Campagne Internationale Contre les Crimes d’Honneur). Le topo et la présentation power point étant fait, si des camarades sont intéressé(e)s pour organiser des réunions sur le sujet dans la région, il est possible de contacter la section syndicale : cgt.addsea@gmail.com.

Le but de cette présentation n’est pas de faire une présentation exhaustive des meurtres, violences et de l’oppression au « nom de l’honneur familial », mais de lancer la discussion. Cette présentation est rapide et loin d’être exhaustive, surtout qu’il s’agit de tenter de présenter un phénomène basé sur des traditions orales, avec des différences non seulement selon les pays ou les régions, mais aussi selon les familles, et dans un contexte de transformation sociale (exode rural, développement des villes, etc.) et, dans les pays du Moyen-Orient par exemple, de luttes acharnées entre réactionnaires défenseurs des pires traditions misogynes d’un côté, organisations de femmes et progressistes de l’autre. Il est à noter que si des documents, des rapports et des articles sur le sujet existent, c’est justement parce que de plus en plus de voix s’élèvent pour dénoncer et combattre cette pratique barbare et inhumaine.

Clip sur les crimes « d’honneur » en Palestine et la loi en application qui les excuse :

Lire le reste de cette entrée »





Solidarité avec Jamal : Adresses d’ambassades du Japon dans des pays francophones

6 04 2010

Dans le cadre de la campagne internationale de solidarité avec notre camarade Jalal Ahmadzade-Nouei, alias Jamal Saberi, voici quelques adresses d’ambassades et de consulats du Japon dans plusieurs pays francophones ou où le français est une langue répandue. Les adresses en France sont disponibles à cette adresse et on trouve ici l’ensemble des ambassades du Japon dans le monde.

Nous appelons l’ensemble des organisations syndicales, des organisations politiques progressistes, des associations de défense des droits humains et des droits des étranger(e)s et du droit d’asile à interpeller par lettre, fax, ou e-mail les ambassades du Japon de leurs pays pour demander la libération de Jamal, l’annulation de son ordre d’expulsion et l’obtention du droit d’asile. Des lettres-types dont on peut s’inspirer sont disponibles à cette adresse tout comme le courrier envoyé au consulat de Toronto par nos camarades de No One Is Illegal. Dans les courriers, il est important de mentionner le nom de naissance de notre camarade Jamal : Jalal Ahmadzade-Nouei (Jamal Saberi est son nom de plume sous lequel il est connu dans les milieux militants iraniens et japonais). Merci de nous envoyer une copie de vos courriers à l’adresse suivante : azadi79.09@googlemail.com .

Vous pouvez également envoyer des messages de protestation aux autorités japonaises depuis cette adresse (en anglais : voir la traduction en français) et signer la pétition en ligne (en anglais, voir la traduction en français).

Lire le reste de cette entrée »