Destruction de maisons arabes à Ahvaz

7 04 2010

Non ce ni à Jérusalem-Est, ni en Cisjordanie, c’est en Iran.

Une femme de la minorité arabe montre sa maison détruite à Ahvaz et raconte comment les forces de la république islamique l’ont expulsée pendant le mois de Ramadan. Cela montre toute l’hypocrisie des dirigeants de la République Islamique et de leurs alliés comme le Hamas en Palestine ou le Hezbollah au Liban quand ils cherchent à se présenter comme « défenseurs des musulmans et des arabes ».

Contre toute forme de discrimination raciste, sexiste, nationaliste ou religieuse, vive l’unité des travailleuses et des travailleurs de tout le Moyen-Orient ! Arabes, kurdes, turcs, juifs, perses… notre seule identité est l’humanité ! Et nos ennemis sont les mêmes : la classe dirigeante et ses États !

Publicités

Actions

Information

2 responses

7 04 2010
xxx

Rapport de 2006 d’Amnesty International sur les discriminations que subit la minorité arabe en Iran :
http://www.amnesty.org/fr/library/asset/ACT60/011/2006/fr/8197a74b-d429-11dd-8743-d305bea2b2c7/act600112006fr.html

Les Arabes d’Iran, de confession musulmane chiite pour la plupart, représentent entre trois et huit p. cent de la population totale du pays. Ils vivent essentiellement dans la province du Khuzestan (désignée sous le nom d’Ahwaz par la communauté arabe), une région frontalière de l’Irak où se trouve une grande partie des ressources pétrolières du pays. Les Arabes d’Iran sont l’un des groupes les plus pauvres et marginalisés du pays, et ils ont de nombreux griefs à l’égard des gouvernements qui se sont succédé. Cette communauté estime avoir été lésée lorsque les ressources ont été réparties pour favoriser le développement social. Un grand nombre de villages ou autres lieux peuplés par des Arabes n’auraient que peu, voire pas du tout accès à un approvisionnement en eau courante potable ou en électricité, ou à d’autres services collectifs, et ne seraient que peu ou pas équipés de systèmes d’assainissement ; de plus, des milliers d’Arabes iraniens ont été expulsés de force de leur logement ou de leurs terres.

Selon les informations recueillies, leurs écoles ne sont pas autorisées à dispenser un enseignement en arabe, même lorsque la majorité de la population locale est arabophone. Leur taux d’alphabétisation serait bas, en particulier chez les femmes vivant dans les zones rurales du Khuzestan. Des Arabes iraniens se verraient également refuser des postes dans le secteur public en raison de la procédure de gozinesh(sélection). Il s’agit d’une forme de recrutement sur la base de critères idéologiques qui exige des aspirants à la fonction publique, entre autres conditions, qu’ils prouvent leur loyauté envers l’islam et la République islamique d’Iran.

27 04 2010
ahwazion

parti démocratique ahwazi P.D.A

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :