Chant des travailleurs

10 04 2010

Hymne à l’unité des travailleuses et travailleurs, qui commence avec une prise de parole de Mansour Osanloo, dirigeant du syndicat de la compagnie de bus de Téhéran et banlieue actuellement emprisonné, et avec des images des luttes ouvrières en Iran ces dernières années.





De l’Iran à l’Algérie, ras-le-bol des islamistes et désir de liberté

10 04 2010

L’instauration de la République Islamique d’Iran a permis de renforcer l’islamisme politique comme mouvement influent du Maroc à l’Indonésie, et, partout où ce mouvement est devenu une force politique, il a toujours mis en priorité dans son agenda une véritable guerre contre les femmes et leur liberté. En Algérie, les islamistes sont allés jusqu’à organiser ce qui fut un véritable pogrom contre les femmes le 13 juillet 2001 à Hassi Messaoud, et bien sûr, comme en Iran avant ou ailleurs, ils ont organisé des campagnes de terreur pour imposer le voile obligatoire. Le soulèvement en Iran entre lui aussi dans un mouvement plus vaste, qui va du Maroc à l’Indonésie, celui du ras-le-bol d’un nombre toujours plus élevé de femmes et d’hommes face aux réactionnaires islamistes et de l’aspiration à la liberté et à l’égalité entre femmes et hommes. Cet article, publié début avril par le journal algérien « L’expression« , témoigne de ce retour de balancier face aux réactionnaires islamistes qui, nous l’espérons, seront bientôt rangés à la seule place qui leur convient, les poubelles de l’histoire.

Le sexisme, comme le racisme, est une honte pour l’humanité. De l’Algérie au Pakistan, vive la révolte des femmes pour la liberté et l’égalité contre les réactionnaires islamistes, l’apartheid sexiste et les traditions chauvinistes-mâles !

« J’ai décidé d’enlever mon hidjab »

Le débat sur le voile n’a jamais été tranché. Pourtant, beaucoup de femmes ont déjà pris parti. D’autres ont même changé de camp après l’avoir longtemps porté.

Faisant preuve de courage pour certaines, de témérité et d’insolence pour d’autres, elles ont décidé d’ôter cet habit à connotation religieuse. Elles témoignent.

«Je ne pouvais plus supporter ces vêtements (…) même si mes convictions religieuses sont restées intactes: mettre le voile était devenu pour moi plus qu’une corvée». Qui aurait cru, il y a dix ans, lorsque la tragédie nationale battait son plein, entendre un jour une jeune Algérienne tenir ce genre de propos ? Nul doute, personne.

Pourtant, de nos jours, des femmes ont décidé d’enlever leur «voile» après l’avoir porté des années durant, à l’instar de Selma, l’auteure de ces propos. Etudiante, Selma a commencé à porter le hidjab dès son jeune âge. A 14 ans, elle partait au lycée avec son foulard toujours sur la tête.

Lire le reste de cette entrée »





Fleurs sur les tombes des victimes de la répression

10 04 2010

Les tombes des victimes de la répression du soulèvement de juin 2009 fleuris le 8 avril 2010 au cimetière Behest-e Zahra de Téhéran :

Lire le reste de cette entrée »