Premier Mai : Journée Internationale de solidarité avec la révolution en Iran

16 04 2010

Appel du Parti Communiste-Ouvrier d’Iran aux organisations ouvrières et aux militant(e)s ouvriers du monde entier pour le 1er Mai 2010.

On s’attend à ce que pour ce 1er Mai 2010, on trouve parmi les principales questions celle de la solidarité avec le peuple d’Iran qui s’est soulevé héroïquement contre la République Islamique. Cette magnifique révolution du peuple contre contre la discrimination et l’inégalité et pour la liberté a fait se lever une vague d’espoir et de solidarité à travers le monde. Et naturellement, pour le 1er Mai, les travailleuses et les travailleurs seront en premières lignes dans cette solidarité mondiale sans précédent.

Aucune autre classe que la classe ouvrière n’a autant d’intérêt dans la destruction de la République Islamique, cette tête du mouvement islamiste politique et la principale source de la réaction mondiale. Aucune autre classe que la classe ouvrière n’a autant besoin d’une révolution contre le régime de l’apartheid sexiste qui a fait de l’inégalité à l’encontre des femmes la pierre angulaire de son régime. Aucune autre classe que la classe ouvrière a autant intérêt à renverser ce système brutal d’emprisonnement, de torture, de répression et d’absence totale de droits pour établir la plus large liberté. Aucune autre classe que la classe ouvrière n’a un tel intérêt à renverser ce système d’exploitation sauvage, qui a entraîné le niveau de vie de la grande majorité de la population sous le seuil de pauvreté, tout en engraissant quelques parasites qui se drapent sous le manteau de l’Islam.

La République Islamique a été mise en place, tout d’abord, pour réprimer une classe ouvrière qui s’est soulevée lors de la révolution de 1979, puis pour faire de l’holocauste islamiste un prétexte et un instrument pour attaquer le peuple, les droits civils et les valeurs et luttes pour la liberté dans le Moyen-Orient et dans le monde. Maintenant que les gens en Iran se lèvent dans une révolution contre la République Islamique, c’est naturellement qu’ils trouvent leurs plus fervents alliés dans les travailleuses et les travailleurs du monde entier.

Lire le reste de cette entrée »





La fille de Sama Bahmani exclue de l’école

16 04 2010

HRANA : La fille de la militante des droits humains, Sama Bahmani, a été exclue du collège le samedi 10 avril. Le principal du collège Nourlhoda de la ville de Bandar Abbas (sud de l’Iran) a demandé aux élèves de cesser leurs relations avec Atena Bahmani, la fille, âgée de 14 ans, de Sama Bahmani, militante des droits humains actuellement incarcérée.

Lors de l’assemblée au collège, Dabiri, le principal, a diffamé la famille Bahmani devant les élèves, portant plusieurs accusations contre la famille. La famille a réagit en appelant le principal pour lui demandé des explications. Dabiri a répondu en disant que les ordres venaient des plus hautes autorités et a ajouté que, grâce à son intervention, Atena était autorisée à participer aux examens de fin d’année.

Cependant, la jeune fille n’a pas le droit de rejoindre sa classe et sera exclue définitivement à la fin de l’année scolaire, bien qu’elle ait été honorée comme bonne élève ces trois dernières années. Le principal a cité les activités de Sama Bahmani ainsi que les ordres de ces supérieurs pour justifier son action immorale et inhumaine.

Sama Bahmani a été arrêtée le 31 janvier alors qu’elle revenait de Mahabad, où elle était pour raisons personnelles. Elle a été condamnée à un an de prison.





En Iran, en Algérie comme ailleurs, halte à la terreur misogyne !

16 04 2010

Comme nous l’avions écrit, la lutte des femmes d’Iran pour renverser le régime islamique misogyne peut ouvrir la perspective d’en finir, partout dans le monde, avec les groupes réactionnaires de l’islamisme politique, avec l’apartheid sexiste qu’ils imposent et d’avancée vers la liberté et l’égalité totale entre femmes et hommes. Aussi, nous relayons cet appel à la solidarité avec les femmes d’Hassi Messaoud (Algérie), déjà touchées par ce qui fut un véritable pogrom misogyne en juillet 2001 et victimes aujourd’hui d’une nouvelle vague de violences et d’agressions sexistes. En Iran, en Algérie comme ailleurs, à bas les violences contre les femmes et la terreur misogyne ! Vive la solidarité et l’unité des femmes et des hommes progressistes d’Iran, d’Irak, d’Algérie, d’Arabie Saoudite, du Pakistan, d’Afghanistan, du Kurdistan et d’ailleurs pour en finir avec les islamistes qui imposent leur terreur, les lois discriminatoires et l’oppression machiste !

Appel de la marche mondiale des femmes – France,15 avril 2010 :

Suite à la connaissance que nous avons eu de nouvelles violences faites aux femmes travaillant à Hassi-Messaoud en Algérie, nous vous retransmettons ce mail à envoyer de toute urgence.

Par ailleurs, nous avons fait savoir aux associations qui ont retransmis l’information que nous aimerions faire plus, et proposé un rassemblement à l’ambassade d’Algérie, et, si possible, devant tous les consulats en France.

Une réunion des associations de femmes en Algérie étant prévu ce dimanche, nous attendons de leurs nouvelles afin, si possible, de se mobiliser le même jour qu’elles, partout où cela sera possible, avec toutes les associations qui le voudront.

Lire le reste de cette entrée »





Vague de protestations ouvrières au Khuzestan

16 04 2010

Street Journalist, 15 avril 2010 :

Agence de presse HRANA – Après les travailleurs municipaux d’Abadan, des travailleurs de l’usine de boisson Kharmanoush, des dockers de Khoramshahr, les travailleurs du transports et de la production de tuyaux à Ahvaz se sont aussi rassemblés dans une large vague de protestation de solidarité avec les protestations ouvrières en Iran.

Selon Deutsche Welle, les ouvriers se sont rassemblés pour protester contre les salaires impayés et les menaces de chômage et de restructuration.

Selon ce rapport, l’usine Ahvaz Pipe a licencié 50 travailleurs précaires lors des vacances de Nowrouz suite à un réajustement contractuel de la force de travail et à un manque de fonds. La direction de cette usine avait déjà licencié des centaines d’ouvriers pour les mêmes prétextes à la veille des vacances de Nowrouz.

Lire le reste de cette entrée »





Emission de TV International, 14 avril

16 04 2010

Emission de TV International du 14 avril 2010, programme en anglais de New Channel TV, la télévision du Parti Communiste-Ouvrier d’Iran (PCOI).

Dans la première partie, Patty Debonitas et Fariborz Pooya parlent de la récente augmentation du salaire minimum en Iran qui passe à 303 $, soit trois fois en dessous du seuil de pauvreté. Pour discuter de cette question, Kazem Nikkhah, rédacteur de l’hebdomadaire « Anternasional » (L’Internationale) et militant du PCOI investit dans les questions ouvrières, sur la situation des travailleuses et des travailleurs en Iran. Décrivant la situation dramatique de la classe ouvrière, avec dix millions de chômeurs et une hausse vertigineuse des prix, des travailleurs qui doivent avoir deux emplois pour survivre, les salaires impayés, bref « comparable à la situation des ouvriers d’Europe au XIXème siècle », Kazem Nikkhah parle aussi des luttes, dans un contexte où il n’y a pas de droit à l’organisation ou de grève. Il explique aussi à quel point la corruption est présente dans le fonctionnement du capitalisme iranien.

Lire le reste de cette entrée »