Des prisonniers iraniens sortis de l’anonymat

21 04 2010

Courrier International, 21 avril 2010 :

Plusieurs blogueurs iraniens ont lancé une campagne de mobilisation en faveur des prisonniers politiques. Quelques 2000 personnes ont été interpellées puis arrêtées durant les manifestations qui ont suivi la réélection du président Mahmoud Ahmadinejad en Iran, en juin 2009.

Le sort des prisonniers iraniens « célèbres » – tels que les opposants politiques, les écrivains ou encore les journalistes- est relayé par les médias. Mais « qu’en est-il de tous ces autres qui croupissent dans leurs minuscules cellules toutes froides ? Comment les faire sortir de là ? » s’interroge Kalemeh, un site web proche du candidat à l’opposition Mir Hossein Moussavi, sur lequel un appel a été lancé afin de dresser une liste de noms.

Lire le reste de cette entrée »





Protestations étudiantes à l’approche du 1er Mai

21 04 2010

Un communiqué de l’Organisation de la Jeunesse Communiste (organisation de jeunesse du PCOI) daté du 20 avril indique que malgré les sévères mesures répressives, on assiste à une hausse des protestations étudiantes.

Ainsi, samedi 17 avril, les étudiant(e)s de l’université d’Amol (Province du Mazadaran) se sont rassemblés devant le bâtiment du conseil de la ville pour demander la libération de leurs camarades arrêtés. Attaqués par les forces de répression, les étudiants ont résisté et on a assisté à des affrontements. Les étudiants scandaient « libérez les prisonniers politiques ».

Mardi 13, c’est à l’université de Birjand (Province du Khorasan du Sud) que les étudiant(e)s ont protesté contre la dégradation de leurs conditions d’études et pour la démission du président de l’université. Ils étaient 1.500 à manifester, et les forces de sécurité n’ont pas pu empêcher le rassemblement.

Lire le reste de cette entrée »





Défendre le droit d’asile pour Kiana Firouz, lesbienne iranienne

21 04 2010

Texte de Kiana Firouz, lesbienne iranienne vivant en Grande-Bretagne à qui le droit d’asile a été refusé. Ce texte a été publié le 19 avril sur le blog de Maryam Namazie.

Bande annonce du film « Cul de Sac » :

Moi, Kiana Firouz, lesbienne iranienne, née à Téhéran, Iran, en 1983, j’ai demandé l’asile en Grande-Bretagne, mais ma demande a été rejetée par le Home Office (service britannique de l’immigration), bien qu’ils reconnaissent le fait que je sois lesbienne. J’ai donc présenté un appel qui a été de façon incroyable refusé par le juge d’arbitrage. Selon le point de vue de mon avocat, il n’y a que peu de chances que j’ai la permission de faire appel contre la décision du juge d’arbitrage. Cela signifie que je ferais bientôt face à une expulsion.

L’homosexualité est considérée en Iran comme un péché et un crime passible de sévères sanctions. Selon la loi islamique, la récidive de ce délit est punie de mort. La peine pour lesbianisme entre personnes majeures, consentantes et saines d’esprit, est de 100 coups de fouets. Si l’acte est répétée trois fois, la peine est à chaque fois appliquée et la peine de mort est s’applique à la quatrième fois (articles 127, 129 et 130 du code pénal). Les moyens pour prouver le lesbianisme sont les mêmes que pour l’homosexualité masculine ( article 128).

Lire le reste de cette entrée »