En mémoire de Delara

1 05 2010

Il y a un an jour pour jour, Delara Darabi était assassinée.

Le 1 mai 2009, à sept heures du matin, la jeune Delara Darabi, 23 ans, était exécutée à Rasht.

Les bourreaux lui avaient permis de donner un dernier coup de téléphone à sa famille. Ses derniers mots, selon ses parents, étaient « Maman, ils veulent m’exécuter. Je vois la potence. Aidez-moi ! ». Un des bourreaux, avant de raccrocher, a dit à ses parents : « Nous allons pendre votre fille et vous ne pouvez rien y faire ».

Delara avait été condamnée à mort à l’âge de 17 ans.

En 2009, le 1er Mai tombait un vendredi, jour qui est, pour l’Islam, l’équivalent du dimanche pour les chrétiens ou du samedi pour les juifs.

Mais pour les bourreaux de la République Islamique, il n’y a pas de jour férié.

En ce matin du 1er mai 2009, il fallait terroriser la population et les ouvriers. Le monde entier connaissait Delara Darabi, et bien des voix s’était élevées, en Iran comme partout, pour que la jeune artiste ne soit pas exécutée.

Condamnée à mort alors qu’elle n’était qu’une enfant, Delara a été assassinée il y a un an, victime de la barbarie d’un régime moyen-âgeux, misogyne et criminel.

Un an après sa mort, Delara reste et restera à jamais dans nos cœurs.


Actions

Information

One response

7 10 2010
Affiches pour le 10 octobre, journée mondiale contre la peine de mort « Révolution en Iran

[…] Delara a été pendue, ne les laissez pas lapider Maryam ! […]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :