Confirmation de la peine de mort de six opposants

15 05 2010

Dépêche AFP du 15 mai 2010 :

La justice a confirmé la peine de mort contre six opposants arrêtés lors des troubles post-électoraux de 2009 et accusés d’appartenir à l’organisation des Moudjahidine du peuple, principal groupe d’opposition armée au régime iranien, a indiqué samedi le procureur de Téhéran.

Trois d’entre eux auraient été arrêtés lors d’émeutes en décembre, selon M. Abbas Jafari Dolatabadi qui les a identifiés comme « Ahmad Daneshpour Moghadam, Mohsen Daneshpour Moghadam et Alireza Ghanbari ».

« Ce sont sont des partisans des monafeghine (hypocrites, terme utilisé pour désigner les Moudjahidine). Leur peine de mort est devenue définitive, mais ils ont demandé une grâce », a déclaré le procureur cité par l’agence Fars.

M. Jafari Dolatabadi a également indiqué que « les peines de mort contre Mohammad Ali Saremi, Jafar Kazemi et Mohammad-Ali Haj-Aghai, (…) des monafeghine, ont été confirmées », précisant qu’ils avaient été arrêtés en septembre.

Le procureur avait annoncé en début d’année que dix personnes arrêtées lors des manifestations de l’opposition avaient été condamnées à la peine capitale par le tribunal de première instance.

Lire le reste de cette entrée »





Manifestation dans les rues d’Oslo

15 05 2010

Le 13 mai, en solidarité avec la grève générale au Kurdistan et pour dénoncer les cinq exécutions de prisonniers politiques, une manifestation a eu lieu au centre-ville d’Oslo (Norvège). Lors de cette manifestation, des informations ont été données à propos des deux camarades arrêtés lors de la protestation du 11 mai devant l’ambassade de la République Islamique. Les deux camarades ont été libérés, l’un d’entre eux a été condamné à une forte amende et l’autre, un demandeur d’asile, n’a pas encore été jugé. Une collecte a été faite parmi les manifestant(e)s pour aider le camarade à payer son amende.

Vidéos de la manifestation du 13 mai :

Lire le reste de cette entrée »





Colère à Berne aussi

15 05 2010

Dépêche de l’ATS à propos de manifestations devant l’ambassade de la République Islamique le 14 mai à Berne (Suisse) contre les exécutions de cinq prisonniers politiques à Téhéran :

Une manifestation en ville de Berne s’est terminée ce matin par des jets de pierres contre l’ambassade d’Iran. Quatre personnes ont été arrêtées. Un deuxième rassemblement dans l’après-midi a également tourné à la confrontation avec la police. Il n’y a pas eu de violence cette fois-ci.

Les deux manifestations avaient reçu une autorisation officielle. Elles ont réuni chacune quelque 120 personnes, a indiqué la police cantonale bernoise. Aucun dégât n’est à déplorer sur la résidence iranienne. Le communiqué de la police bernoise ne précise pas la cause défendue par les manifestants.





Grève générale dans les villes kurdes

15 05 2010

Enfin un petit article de la presse francophone sur la grève générale au Kurdistan du 13 mai, publié le 14 mai par Le Courrier International :

Sanandaj le 13 mai

Les Kurdes iraniens ont entamé, le 13 mai, une grève générale dans les villes du Kurdistan iranien » rapporte le site irangreenvoice. La plupart des bazars ont fermé leurs portes suite à l’appel lancé par divers groupes, factions mais aussi des civils pour protester contre la pendaison de cinq militants kurdes le 9 mai à Téhéran. Arrêtés en 2008 pour « crime de mohareb » à savoir « celui qui porte les armes contre Dieu », les cinq prisonniers étaient également accusés d’actes terroristes. Mais leur exécution précipitée, au lieu d’intimider la population, a provoqué une vague de protestation dans toutes les villes kurdes du pays.





Halte aux crimes du régime de Téhéran

15 05 2010

Communiqué du NPA (Nouveau Parti Anti-capitaliste) du 14 mai pour dénoncer l’exécution de cinq prisonniers politiques le 9 mai à Téhéran :

Le NPA condamne fermement l’exécution, par le régime iranien, de cinq prisonniers politiques, quatre Kurdes et une femme.

Farzad Kamangar, enseignant et syndicaliste et les quatre Kurdes Mehdi Eslamian, Ali Heydarian, Farhad Vakili, Shirin Alam-Holi ont été pendus le dimanche 9 mai dans la prison d’Evin, à Téhéran. Ils étaient accusées d’« inimitié à l’égard de Dieu » et d’avoir commis des « actes terroristes ».

A l’approche du 1er anniversaire des élections présidentielles truquées qui ont permis la réélection de Mahmoud Ahmadinejad, la dictature théocratique tente vainement, par de tels crimes, de freiner le marche du peuple iranien vers la démocratie et justice sociale.

Le NPA est solidaire avec les peuples d’Iran et soutien leur lutte pour le renversement de la dictature, pour les libertés démocratiques, les revendications et les droits du monde du travail.