Une actrice iranienne risque la mort si elle rentre dans son pays

22 05 2010

Article publié par « Têtu » le 21 mai 2010 :

Une actrice iranienne, Kiana Firouz, se bat actuellement pour obtenir le droit d’asile au Royaume-Uni parce qu’elle craint pour sa vie si elle rentre en Iran, suite à son rôle dans le film «Cul de Sac» présenté hier soir en première mondiale à Londres.

Une jeune actrice iranienne, Kiana Firouz, a assisté jeudi soir dernier, à Londres, à la première mondiale de Cul de sac, film iranien de Ramin Goudarzi-Nejad et Mahshad Torkan dans lequel elle joue le rôle d’une lesbienne qui demande l’asile au Royaume-Uni pour fuir les persécutions du régime iranien. Elle voit alors sa demande rejetée et doit quitter le territoire et rentrer en République islamique, où l’homosexualité est un crime puni de peine de mort, selon le Times on line.

Malheureusement, la fiction rejoint la réalité pour Kiana Firouz car le film est basé sur sa vie. Le Royaume-Uni a bien rejeté sa demande d’asile, elle est sous le coup d’une demande d’expulsion pour rentrer en Iran où elle risque la flagellation et la peine de mort. «Elle sera de toute évidence exécutée» précise Ramin Goudarzi Nejead, le réalisateur, basé à Londres, de Cul de Sac. «Elle sera dans un grand danger une fois rentrée en Iran, non seulement parce qu’elle est clairement homo mais aussi parce que le film ne montre pas sous un jour très favorable le régime iranien. Ils vont sûrement chercher à faire un exemple sur ce qui arrive aux opposants aux régimes avec ce cas», a expliqué à Times on Line, un des représentants légaux de l’actrice.

Une demande d’asile rejetée par les services britanniques

Kiana Firouz, 27 ans, est arrivé en Angleterre il y a deux ans comme étudiante, mais durant son séjour, les services de l’espionnage iranien ont découvert les rush d’un documentaire sur l’homosexualité en Iran qu’elle réalisait, en secret. Les services de l’asile du Royaume-Uni ont rejeté sa demande en se basant sur l’hypothèse qu’elle pourrait dissimuler son homosexualité si elle rentrait en Iran, cette décision a été confirmé deux fois cette année par les tribunaux. Elle vient de faire appel une dernière fois auprès des tribunaux, arguant du fait que les scènes lesbiennes explicites qu’elle joue dans le film rendent son homosexualité publique et donc qu’en raison de cela, elle court un grand danger si elle rentre en Iran.

Voir aussi :


Actions

Information

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :