Travailleurs, organisons-nous contre le Capital !

11 06 2010

Communiqué du Comité de Coordination pour la Formation d’Organisations Ouvrières à propos de la situation das la Bande de Gaza :

L’attaque de l’État capitaliste et militariste d’Israël contre les humanitaires de la Flotille qui se dirigeait vers Gaza a provoqué un rejet viscéral à l’égard du gouvernement israélien et ses soutiens, parmi les amoureux de la liberté dans le monde entier. Ces derniers ont réagi à une échelle formidable contre cette action sauvage et ont créé un rapport de force pour obliger leurs gouvernements à ré-examiner leurs relations politiques et économiques avec Israël. L’ampleur de l’aide et le soutien fournis au peuple de Gaza a montré que la classe travailleuse peut poser des jalons importants pour construire la solidarité ouvrière internationale, contre la sauvagerie du capitalisme.

Imaginons un instant cette perspective excitante : une vague de soutien venant de centaines de travailleurs venant de différents horizons, apportant leur aide directement à Gaza; des convois regroupés autour de l’exigence de briser les sanctions économiques imposées par le gouvernement brutal d’Israël et de l’ouverture de la Palestine à l’aide internationale; tous ces travailleurs regroupés autour du drapeau de l’internationalisme de la classe ouvrière. Tout le monde se rendra ainsi compte que la situation des masses travailleuses à Gaza est une question qui préoccupe les travailleurs tout autour du monde, et que le salut pour les Palestiniens dépend de la lutte internationale de notre classe, contre le capital globalisé.

Imaginons que les travailleurs de cette Flottille ouvrière condamnent les menaces bellicistes israéliennes contre les travailleurs, les crimes sauvages du Hamas et des gouvernements qui le soutiennent contre les travailleurs de Palestine et d’Israël, les menaces des corrompus du Fatah et des autres nationalistes contre les travailleurs de Palestine et d’Israël, toutes les formes de soutien américain ou par un autre pôle du capital globalisé envers la sauvage classe dominante en Israël, la vraie nature du soutien des gouvernements capitalistes d’Iran aux terroristes du Hamas et du Jihad Islamique; les manipulations et les plans de la Maison Blanche et les menaces capitalistes contre la paix; la volonté des Etats-Nations et de leurs partis de réduire la situation des travailleurs de Palestine à une question simplement nationale; toutes les astuces anti-ouvrières de la classe capitaliste internationale à propos de la question palestinienne.

Imaginez ces milliers de travailleurs qui diront à la face du monde que les problèmes des travailleurs en Palestine ne peuvent être résolus que par l’unité des rangs des travailleurs de Palestine et d’Israël, réunis contre les classes capitalistes de Palestine et d’Israël, pour établir des états basés sur les Conseils Ouvriers dans les deux pays.

Ce qui est arrivé dans les eaux internationales avec la Flotille de la liberté qui tentait de briser le siège de Gaza est une manifestation brillante de la solidarité humaine des opprimés dans la société capitaliste. Les travailleurs humanitaires n’étaient pas des capitalistes. La plupart était des travailleurs de différents pays. L’aide humanitaire n’a pas été fournie par les gouvernements. Elle a été acheté avec l’argent de nos faibles salaires. Aucune agence gouvernementale n’était impliquée dans l’organisation et la planification des convois. Tous ont été affrété par des êtres humains, et généralement il s’agissait de travailleurs.

Tout le monde savait qu’ils allaient faire face à l’invasion du gouvernement d’Israël et tout le monde savait que le capital global se tiendrait du côté de la machine de meurtre d’Israël. En réalité, la situation de la flottille de la liberté était celle-ci; aussi la résistance militante des militants humanitaires amoureux de la liberté sur le bateau a été une belle étincelle de colère humaine et de haine contre la barbarie capitaliste. Cette étincelle se propage maintenant. Les travailleurs humanitaires du Rachel Corrie, parti d’Irlande, étaient préparés à résister contre l’abordage barbare et les menaces de l’État d’Israël lorsqu’il se dirigeait vers Gaza. Fait intéressant, les militants ont refusé l’aide du gouvernement d’Iran qui, de manière intéressée, se prétend un soutien du peuple de Palestine.

Au même moment, les dockers du plus grand centre du sud de la Suède ont annoncé qu’ils ne chargeraient ni ne déchargeraient aucun bateau destiné ou en provenance d’Israël, du 15 au 25 Juin. Ces deux dernières années, cette section des travailleurs portuaires à Goteborg a mené une lutte incessante contre les attaques du capital. Plusieurs fois, ils ont riposté fermement aux politiques de compromis de la corporatiste Union Confédérale des Syndicats Suédois. Ils ont enduré, pendant longtemps, les conséquences de la participation aux gréves sauvages. Ils ont bloqué durant plusieurs semaines la production, en refusant de charger et décharger des biens dans plusieurs parties du port.

Ces travailleurs, avec une telle tradition de lutte contre le trade-unionisme réformiste, lèvent maintenant le drapeau de la solidarité de classe avec leurs collègues de Palestine. Ce n’est qu’un commencement ! Ils appellent les travailleurs d’Europe à rejoindre la campagne pour boycotter le gouvernement d’Israël et briser le mur de Gaza. Ces travailleurs ont demandé l’intervention de leurs camarades en Europe et autour du monde à utiliser le pouvoir de l’unité de leur classe en faveur de la solidarité internationale pour assister les travailleurs de Palestine dans leur lutte contre le gouvernement capitaliste d’Israël.

Le Parti Social-Démocrate Suédois a immédiatement exprimé son opposition à l’action des travailleurs et a considéré une telle approche contraire aux intérêts du pays; et c’est vrai, cette approche s’oppose aux intérêts de la classe capitaliste en Suède. Certainement, la résolution du Parti Social-Démocrate est partagé par les directions syndicales. Ils se tiendront contre l’action des travailleurs. Les possibilités de succès de la lutte dépendent de la préparation, de la conscience et de la détermination des travailleurs.

Nous apprécions la grande initiative des 5OO personnes présentes à bord de la Flotille de la Liberté, le Rachel Corrie qui a pris le départ pour Gaza pour les aider, et le courage des dockers suédois dans leur action. Nous soutenons, partageons et voulons étendre cette solidarité, et nous appelons les travailleurs du monde à rejoindre ce mouvement. Nous recommandons aux militants anti-capitalistes de tenter de convertir cette solidarité en une unité des travailleurs du monde contre le capital global dans son intégralité. N’oublions pas que l’Internationale du mouvement de la classe ouvrière autour du monde est sortie du cœur de ce type de campagnes et de luttes !

Travailleurs, organisons-nous contre le Capital !

Comité de Coordination pour la Formation d’Organisations Ouvrière (Iran), 5 Juin 2010

Voir aussi le communiqué du PCOI


Actions

Information

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :