Kiana Firouz restera au Royaume-Uni

18 06 2010

Article publié par « Têtu » le 18 juin 2010 :

Kiana Firouz, cinéaste iranienne et lesbienne, a enfin obtenu l’asile en Grande-Bretagne. Elle craignait la peine de mort en raison de son orientation sexuelle. Les militants LGBT se réjouissent.

Elle avait quitté l’Iran pour le Royaume-Uni en 2008, et, menacée d’expulsion, elle appréhendait la peine de mort dont sont passibles les lesbiennes iraniennes. Kiana Firouz est enfin rassurée, après plusieurs rebondissements, elle a enfin gagné le droit de rester au Royaume-Uni.

Lire le reste de cette entrée »





Syndicalistes détenus au secret

18 06 2010

Appel d’Amnesty International, 14 juin :

Saeed Torabian et Reza Shahabi, membres de renom d’un syndicat non reconnu par les autorités iraniennes ont été arrêtés et sont détenus dans des endroits tenus secrets. Leur arrestation pourrait avoir un lien avec l’anniversaire de l’élection présidentielle, le 12 juin. Ces deux hommes risquent de subir des actes de torture ou d’autres formes de mauvais traitements.

Saeed Torabian, chargé des relations publiques au sein du comité directeur du Syndicat de la régie des bus de Téhéran et de sa banlieue (Sherkat-e Vahed), a été arrêté chez lui le 9 juin, par des responsables de la sécurité qui lui ont également confisqué son ordinateur et son téléphone portable.Reza Shahabi, le trésorier du syndicat, a été arrêté le 12 juin. Lorsqu’il est arrivé sur son lieu de travail, il a été convoqué au siège de la régie des bus, où il a été arrêté par des responsables de la sécurité. Ils l’ont emmené chez lui, ont fouillé son domicile et lui ont confisqué son ordinateur.

Pour Amnesty International, il est fort probable que ces deux hommes soient des prisonniers d’opinion détenus uniquement en raison de leurs activités syndicales pacifiques ; l’organisation est préoccupée en outre par le fait qu’ils sont détenus dans des conditions s’apparentant à une disparition forcée, qui favorisent les actes de torture ou d’autres formes de mauvais traitements.

L’Iran est État partie au Pacte international relatif aux droits civils et politiques (PIDCP), dont l’article 22-1 dispose que « toute personne a le droit de s’associer librement avec d’autres, y compris le droit de constituer des syndicats et d’y adhérer pour la protection de ses intérêts » ; .le pays se doit également de respecter l’article 8 du Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels, qui garantit « le droit qu’a toute personne de former avec d’autres des syndicats et de s’affilier au syndicat de son choix. »

Lire le reste de cette entrée »





Cérémonie en mémoire de Mostafa Ghanyan

18 06 2010

Cérémonie le 17 juin à la mosquée Emam Reza de Mashhad en mémoire de Mostafa Ghanyan.

Originaire de Mashhad, où il a été enterré, Mostafa était étudiant en ingénierie à l’université Sharif ; il été tué lorsque les gardes révolutionnaires et les forces de police ont attaqué les dortoirs de l’université le 15 juin.

Voir une liste de quelques victimes de la répression de juin 2009





En mémoire de Kianoush Asa

18 06 2010

Le 15 juin, une cérémonie s’est tenue à Kermanshah en mémoire de Kianoush Asa, étudiant assassiné par les forces de répression à Téhéran il y a un an en juin 2009. Cette cérémonie a pu se tenir malgré les pressions des forces répressives qui avaient, par exemple, interdit toute cérémonie dans une mosquée.

Lire le reste de cette entrée »





Pas de nouvelles des personnes arrêtées le 12 juin

18 06 2010

Freedom Messenger, 17 juin 2010 :

Quelques jours après l’arrestation de manifestants le 12 juin, il n’y a toujours pas de nouvelles. Le régime tente de monter des dossiers d’accusation contre eux.

Parmi ces personnes arrêtées, Ahmad Shahrezaee, étudiant d’architecture à l’université de Yazd, a été arrêté par des basidji près de l’Université de Téhéran et tout en étant sauvagement battu a été emmené vers un endroit inconnu.

Ahmad est un ami de Babak Saran. Les enquêteurs ont dit aux parents d’Ahmad que s’ils portaient plainte contre Babak, leur fils serait libéré.





Répression à Sanandaj

18 06 2010

Freedom Messenger, 17 juin 2010 :

Le bureau des Forces de Sécurité d’Etat à Sanandaj a fait fermé un magasin appartenant à Monsieur Yadollah Moradian rue Sirous suite à sa participation à la grève générale du 13 mai au Kurdistan et il a été condamné à 70.000 tomans d’amende.

Un magasin de pâtisseries appartenant à Monsieur Payman Javanmardan, rue Ferdosi, qui a été fermé et mis sous scellé après la grève la générale a pu ré-ouvrir ses portes le lundi 14 juin, mais Monsieur Javanmardan a été arrêté à 7 heures par les agents du régime.