Les ouvriers, enseignants et tous les prisonniers politiques doivent être immédiatement libérés

19 06 2010

Parti Communiste-Ouvrier d’Iran, 14 juin 2010 :

Les militants ouvriers subissent depuis peu une pression du régime qui s’intensifie et plusieurs nouveaux militants ouvriers ont été arrêtés et emprisonnés. Ces arrestations sont un indicateur de la peur du régime d’une entrée sur scène des travailleurs. Elles servent à la fois à s’opposer aux efforts des travailleurs pour s’organiser et à intimider l’ensemble de la société. Mais la tête du régime doit savoir qu’aujourd’hui chaque usine est un bastion pour la grève et la lutte, et que dans chaque usine des dizaines de militants ouvriers sont là pour unir et organiser leurs collègues. Nous assurons à la tête du régime que les arrestations, le harcèlement et les persécutions contre les militants ouvriers n’empêchera pas le processus d’unification et d’organisation des travailleurs.

Saeed Torabian, un responsable du syndicat de la compagnie Vahed, a été arrêté le 9 juin. Le 12 juin, Reza Shahabi, membre du bureau du syndicat de la compagnie Vahed, a été arrêté. Behman Ebrahimzadeh, ouvrier à l’usine de tuyaux Shourabad à Shahr-e Rey, membre de Comité de Coordination pour la Formation d’Organisations Ouvrières et militant des droits des enfants, a aussi été arrêté le 12 juin et a été violemment battu ; on pense qu’il a deux côtes cassées. Ces derniers jours, les forces de sécurité sont, sans succès, allés chercher Habib Rezapour, militant actif du syndicat de la Compagnie Vahed, à son domicile. Alireza Akhawan, collaborateur de la Fondation des Défenseurs des Droits des Travailleurs, a été arrêté le 3 juin. Pezhman Rahimi, militant ouvrier actif de la région du Khuzestan, a été arrêté le 17 avril, accusé de troubles à la paix, et condamné par le Tribunal Général d’Ahvaz à un an de prison et à quarante coups de fouets. Rahimi avait précédemment été accusé d’agitation vers les travailleurs de la canne à sucre d’Haft Tapeh et de l’usine Ahvaz Pipes et avait été condamné à cinq ans de prison.

Le jeudi 3 juin, les agents des renseignements et les Pasdaran de Kamyaran et des villages Gashki et Gazerkhani ont arrêté Kaveh Golmhammadi, militant ouvrier membre du Comité de Coordination pour la Formation d’Organisations Ouvrières, et Kianoush Gholmohammadi, son frère âgé de 18 ans. Tous les deux sont étudiants. De 9 heures à 18 heures, ils ont été détenus au poste de police de Ghazarkhani, où ils ont subi pressions et harcèlement. Les brutes du régime ont menacé Kaveh Golmhammadi, lui demandant de mettre fin à ses activités et ont aussi tenté d’avoir accès aux informations de son téléphone portable.

En plus de ces exemples, six dirigeants du Syndicat des Travailleurs du Sucre de Canne d’Haft Tapeh, Ali Nejati, Fereidoon Nikofar, Ghorban Alipour, Mohammad Heidari et Reza Rakhshan ont été licenciés de leurs emplois pour avoir tenté d’organiser les travailleurs. Mansour Osanloo et Ebrahim Madadi, de la direction du syndicat de la compagnie Vahed, sont emprisonnés pour un log moment. Onsaloo en particulier a été constamment victime de harcèlement, pression et conspiration de la part du régime.

Plusieurs enseignants ont aussi été emprisonnés, dont Abdol Reza Ghanbari ( qui a été condamné à mort), Seyed Hashem Khastar, Rasoul Bodaghi, Abdollah Momeni, Mahmood Bheshti Langerudi, Ali Akbar Baghani, Mohammad Davari, Ali Reza Hashemi, Hosein Bastani-Nezhad, et Gorban Ahmadi.

Tout cela ne montre que les grandes lignes de l’oppression de la République Islamique contre les travailleurs, les enseignants, les militants et dirigeants ouvrier, et contre les larges masses. Mais chaque affaire est d’abord et surtout un indicateur du développement de la vaste mobilisation des ouvriers et des enseignants pour s’organiser. La crainte de la République Islamique est basé sur le fait qu’elle sait qu’une fois que les ouvriers et les enseignants sont mobilisés, aucun niveau de répression, d’arrestations ou de licenciements ne pourront plus arrêter la révolution du peuple.

Le Parti appelle tous les travailleurs et organisations ouvrières, tous les enseignants, élèves et étudiants de tout le pays, les organisations de défense des droits des femmes et la jeunesse révolutionnaire à intensifier leur lutte, à s’opposer à ses arrestations et à demander la libération inconditionnelle et immédiate de tous les travailleurs, enseignants et prisonniers politiques, dont les personnes arrêtées le 22 Khordad (12 juin).

Tous les dossiers d’accusation doivent être jetés au rebus, les ouvriers et les enseignants qui ont été licenciés doivent être réintégrés et une compensation financière pour les salaires perdus doit être attribuée à ceux qui ont passé du temps en prison ou ont été licenciés. Les protestations contre ces arrestations par les organisations ouvrières en Iran ainsi que par les organisations internationales ont commencé et il est aujourd’hui nécessaire de les développer et d’arriver à des actions coordonnées plus larges. Le Parti appelle toutes les organisations et institutions internationale ainsi que tous les individus humains concernés à rejoindre cette lutte.

La lutte pour la libération des militants ouvriers, enseignants et de tous les prisonniers politiques est un axe important pour renverser la République Islamique. Nous devons, partout, dans tous les rassemblements, dans les résolutions et pétitions défendre fortement ces revendications.

Parti Communiste-Ouvrier d’Iran, 14 juin 2010


Actions

Information

2 responses

25 06 2010
Arrestation de Mohammad Ashrafi, militant ouvrier « Révolution en Iran

[…] avec l’augmentation des pressions des forces de sécurité contre les militants ouvriers ces derniers jours. De nombreux militants ouvriers ont été harcelés et envoyés en prison sous de faux […]

28 06 2010
Quelques nouvelles d’Iran « CGT ADDSEA

[…] La lettre de syndicats iraniens au 2ème congrès de la Confédération Syndicale Internationale – Le communiqué du Parti Communiste-Ouvrier d’Iran – Un communiqué d’Amnesty […]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :