Sirjan : Ouvriers de l’Aciérie en grève

22 06 2010

Freedom Messenger, 22 juin 2010 :

RAHANA – Le 19 juin 2010, les ouvriers de Godeleh Sazi à Sirjan (Sud de l’Iran, province de Kerman) ont continué leurs piquets devant l’entrée principale du complexe et ont demandé à la direction de répondre à leurs revendications. Les ouvriers ont demandé de rencontrer Mohammad Jalal Mo’ab, le chef de la direction, actuellement en voyage à Téhéran.

Selon un journaliste de RAHANA, il y a eu des altercations entre les 400 ouvriers en grève et quelques chefs de l’usine. Un certain nombre d’ouvriers ont été blessés lors d’affrontements avec les gardes de l’usine. Il n’y a toujours pas d’informations sur le nombre de blessés et leur état de santé. On rapporte aussi que les fonctionnaires de la sécurité de la ville ont eu une réunion d’urgence le même jour dans l’après-midi.

La grève a commencé le 14 juin après l’annonce des résultats des examens d’embauche de l’entreprise, embauche accordée à seulement 40 des 500 ouvriers. Les ouvriers en grève sont employés depuis cinq ans avec des contrats précaires pour le lancement du complexe. Mais, lorsque le complexe a été inauguré par Ahmadinejad en avril, on leur a dit qu’ils seraient remplacés par de nouveaux travailleurs qui passeront un examen d’embauche. La situation est devenue critique lorsqu’il a été annoncé que seulement 40 des travailleurs actuels étaient qualifiés pour conserver leur emploi.

Le 16 juin, les ouvriers en grève ont commencé à tenir des rassemblements quotidiens devant le bureau du gouverneur. Un ouvrier a dit à RAHANA, « Nous n’avons reçu aucune réponse convaincante des responsables de la ville, aussi nous continuerons notre grève jusqu’à ce que nous ayons une véritable réponse à nos revendications ».

Parlant sous l’anonymat, l’ouvrier a dit que les autorités administratives et des renseignements avaient eu une réunion avec trois représentants des ouvriers en grève. Selon l’ouvrier, « Nous seulement ils ne parviennent pas à répondre aux revendications des travailleurs, mais ils ont en plus essayé d’intimider les trois représentants lors de cette réunion ».

Ces derniers jours, les autorités des renseignements de la ville ont de façon répétée contacté le journal local et lui ont ordonné de ne pas couvrir la grève. Une source informée a déclaré à RAHANA que la sensibilité des autorités des renseignements à propos de cette grève vient du fait que le complexe a été inauguré il y a deux mois par Ahmadinejad et que les autorités pensent que les nouvelles de la grève affaibliraient l’image du gouvernement. Un ouvrier pourtant dément que la grève soit motivée politiquement et dit : « Nous ne sommes pas impliqués dans la politique. Notre seule revendication est de garder nos emplois. Qui répondra à nos familles lorsque nous aurons perdu nos emplois ? »

Un témoin occulaire a dit à RAHANA que les trois représentants des travailleurs ont quitté la réunion avec les autorités de la ville pour protester que leurs revendications n’y soient pas abordées. Le rassemblement devant le bureau du gouverneur n’a pas eu lieu dimanche, mais les ouvriers continuent leur grève.


Actions

Information

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :