Message des ouvriers d’Iran au 2ème congrès mondial de la CSI

25 06 2010

Message d’organisations ouvrières iraniennes au deuxième congrès de la Confédération Syndicale Internationale (CSI) ouvert le 22 juin à Vancouver (Canada) et publié le 25 juin sur le blog du PCOI :

Salutations à tous les ami(e)s et collègues qui participent au congrès de la CSI

Cher(e)s ami(e)s,

Nous sommes très tristes qu’aucun représentants d’Iran ne puisse être ici avec vous pour transmettre la solidarité des travailleurs iraniens à votre congrès et pour discuter face à face avec vous des questions du mouvement ouvrier en Iran. Cependant, même si nous sommes loin, nous nous sentons proches de vous. Nous vous souhaitos ainsi qu’au mouvement ouvrier mondial une semaine productive et pleine de succès.

Collègues,

Depuis près d’une décennie vous nous avez soutenu et vous avez eu connaissance de nos problèmes les plus urgents. Et maintenant, nous souhaitons vous faire savoir que le mouvement ouvrier en Iran traverse une de ses périodes les plus difficiles.

Le gouvernement iranien a, tout au long de son existence, non seulement bafoué les conventions internationales sur les droits fondamentaux des travailleurs, mais, depuis un an, a utilisé la situation politique actuelle en Iran pour organiser une offensive encore plus grande contre les droits les plus basiques des travailleurs et contre les quelques organisations ouvrières qui existent en Iran.

Nos collègues Saeed Torabian et Reza Shahabi ont été arrêtés en plein jour par les officiers du ministère des renseignements sous des prétextes fallacieux. Ils ont été sur leurs lieux de travail et à leurs domiciles devant leurs familles, qui, après deux semaines, ne savent toujours rien de leurs situations. En plus, ces derniers jours, Alireza Akhavan et Behnam Ebrahim-Zadeh ont été arrêtés. On ne sait pas non plus où ils sont.

Mansoor Ossanlou et Ebrahim Madadi sont en prison depuis trois ans pour avoir construit un syndicat, et pendant tout ce temps, on ne leur a accordé aucune permission, on leur refuse les soins médicaux et ont les a placés dans des prisons dangereuses.

Les membres du comité exécutif du Syndicat des Travailleurs de la Canne à Sucre d’Haft Tapeh ont été emprisonnés pendant des mois et ont été licenciés en raison de leurs activités syndicales. L’exécution de Farzad Kamangar, les arrestations arbitraires, les harcèlements et les condamnations de militants ouvriers à la prison et aux coups de fouets ont créé une situation des plus angoissantes pour les militants ouvriers et pour les plus basiques formes d’action syndicale.

Non seulement nos collègues enseignants, mais aussi leurs familles et leurs proches, souffrent de ces problèmes. Nombreux parmi eux sont déjà en prison ou sur le point d’y aller.

Ami(e)s et collègues,

Cette année lors de la conférence de l’OIT, non seulement le gouvernement iranien n’a pas été réprimandé, mais il a été mis sur la « liste spéciale ». Nous savons que vous utilisez toutes vos forces et que vous essayez de vous assurer que le mouvement ouvrier en Iran ne soit pas sacrifié par les tractations économiques et politiques des Etats.

Nous saluons vos efforts et vos requêtes et espérons que vous prendrez de nouvelles dispositions en solidarité avec les travailleurs en Iran pour inverser les conditions qui leur sont imposées.

En réalisant leurs revendications humaines, les ouvriers n’ont pas d’autres moyens que la solidarité de classe. En réaffirmant la solidarité internationale de la classe ouvrière, nous vous serrons la main et vous envoyons nos plus chaudes salutations pour votre actuel congrès.

En solidarité,

Syndicat des Travailleurs de la Compagnie de Bus Vahed de Téhéran et Banlieue – Syndicat des Travailleurs de la Canne à Sucre d’Haft Tapeh – Syndicat Libre des Ouvriers Iraniens – Comité pour Relancer le Syndicat des Travailleurs de la Métallurgie et de la Mécanique – Syndicat des Travailleurs de l’Electricité et de la Métallurgie de Kermanshah.


Actions

Information

One response

28 06 2010
Quelques nouvelles d’Iran « CGT ADDSEA

[…] exemples, on peut voir à propos de cette vague de répression contre des militants ouvriers : – La lettre de syndicats iraniens au 2ème congrès de la Confédération Syndicale Internationale – Le communiqué du Parti Communiste-Ouvrier d’Iran – Un communiqué d’Amnesty […]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :