La belle-fille de Mansour Osanloo enlevée et torturée

26 06 2010

Iran Labor Report, 25 juin 2010 :

Les Militants des Droits Humains et de la Démocratie en Iran rapportent l’enlèvement brutal et des tortures à l’encontre de Zoya Samadi, la belle-fille de Mansour Osanloo, dirigeant du Syndicat des Travailleurs de la Compagnie Vahed de Téhéran et banlieue, à  Karaj. L’arrestation brutale a eu lieu le 23 juin à 17 heures 30 à la station de métro de Karaj lorsque Zoya rentrait du travail. Les témoins ont vu Zoya être tirée par les cheveux hors du train par des agents de sécurité, alors qu’elle hurlait « je suis la belle-fille d’Osanloo ». Les agresseurs lui ont bloqué la bouche pour l’empêcher de continuer à crier et l’ont emmenée avec eux.

Trois agents ont emmené Zoya Samadi vers un lieu de détention inconnu dans leur voiture, menottée, entravée attachée et les yeux bandés, et elle a été torturée pendant un long moment. Elle a été violemment battue, surtout au visage et sur la tête, et sa tête a été à plusieurs reprises cognée contre le mur. Elle souffre de blessures aux gencives, aux dents, a une bosse sur la tête, et des coupures sur les bras et la jambe droite. Tout son corps est marqué par les tortures qu’elle a subit.

Les agents des renseignements qui l’ont torturée répétaient continuellement et avec fureur « tu dois jurer que Osanloo ne restera pas ici et qu’il ne fera rien si il est libéré de prison ».

Après plusieurs heures de tortures et de violences physiques, Zoya fut jetée sous le pont Seyyed Khandan à Téhéran vers 21 heures 45. Elle dit ne pas vouloir porter plainte ni parler de cette épreuve.

24 heures plus tard, Zoya Samadi ne s’est toujours pas remise du choc. Elle avait reçu des messages de menaces depuis des mois par les agents des renseignements et a été convoquée une fois à la branche n°14 du Tribunal Révolutionnaire. Le tribunal avait avoir nié l’avoir appelée. Elle avait aussi déjà été battue et avait pu fuir un enlèvement l’année dernière.


Actions

Information

2 responses

28 06 2010
Quelques nouvelles d’Iran « CGT ADDSEA

[…] en Iran, en particulier contre les militant(e)s ouvrier. Ainsi en juin, on a appris : – L’enlèvement et la torture de Zoya Samadi, la belle-fille de Mansour Osanloo, dirigeant du Syndicat des Travailleurs de la […]

24 10 2010
Nouvelles menaces de mort contre la famille de Mansour Osanloo « Révolution en Iran

[…] les débuts de l’été 2010, Zoya Samadi avait déjà été enlevée par des agents de la police du renseignement pendant […]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :