Le monde entier pour sauver Sakineh

23 07 2010

Vidéo pour le 24 juillet, journée internationale pour sauver Sakineh et contre la lapidation, le peuple du monde exige « sauvez Sakineh ».





Protestation devant l’Ambassade d’Iran à Tbilissi

23 07 2010

Des femmes géorgiennes et quelques hommes ont protesté le 19 juillet devant l’ambassade de la République Islamique d’Iran à Tbilissi (Géorgie) en solidarité avec Sakineh et contre la lapidation. Les manifestantes, voilées, portaient des lunettes de soleil et des faux ongles (deux choses interdites pour les femmes en Iran). Les principaux slogans étaient « Stop killing women » (en anglais, « Arrêtez de tuer des femmes »), « à bas la dictature » et « combien coûte chaque pierre ? » (en farsi), pour mettre en avant que le régime oppressif est également corrompu. Les manifestantes avaient des affiches avec différents slogans, en anglais, en farsi et en géorgien. Au bout de 15 minutes, les manifestantes ont retiré leurs voiles et les ont brûlé en public afin de protester contre le contrôle du corps et de la sexualité des femmes et contre les violations des droits humains. La manifestation a attiré l’attention des passants ainsi que de l’équipe de l’ambassade d’Iran qui observait l’action de loi et en a filmé une grande partie.

Lire le reste de cette entrée »





Lettre ouverte à Fredrik Reinfeldt

23 07 2010

Blog du Parti Communiste-Ouvrier d’Iran, 20 juillet 2010 :

Lettre ouverte à Fredrik Reinfeldt, Premier Ministre de Suède, à propos du terrorisme de la République Islamique

Monsieur Fredrik Reinfeldt,

Cette année en janvier, Monsieur Babak Shadidi, un citoyen suédois né iranien et ancien membre du Parti Communiste-Ouvrier d’Iran, a relevé un complot pour assassiner plusieurs dirigeants de ce parti. Le complot était planifié en Suède et devait être appliqué en Allemagne. Le cœur de Babak Shadidi, qui aurait dû joué un rôle dans ce complot, s’est retourné : il a informé le parti et la police suédoise et dénoncé la conspiration. Il a ensuite reçus plusieurs menaces de mort.

Babak sur son lit d'hôpital

Bien qu’un nombre considérable d’informations et de pistes aient été remises à la police sur cette question, aucune tentative sérieuse n’a été entreprise pour arrêter les conspirateurs. Il convient de préciser qu’un des deux agents de la République Islamique qui a emmené Babak Shadidi les yeux bandés dans la banlieue de Stockholm pour lui expliquer les détails du complot a été identifié.

Lire le reste de cette entrée »