Lettre ouverte à Fredrik Reinfeldt

23 07 2010

Blog du Parti Communiste-Ouvrier d’Iran, 20 juillet 2010 :

Lettre ouverte à Fredrik Reinfeldt, Premier Ministre de Suède, à propos du terrorisme de la République Islamique

Monsieur Fredrik Reinfeldt,

Cette année en janvier, Monsieur Babak Shadidi, un citoyen suédois né iranien et ancien membre du Parti Communiste-Ouvrier d’Iran, a relevé un complot pour assassiner plusieurs dirigeants de ce parti. Le complot était planifié en Suède et devait être appliqué en Allemagne. Le cœur de Babak Shadidi, qui aurait dû joué un rôle dans ce complot, s’est retourné : il a informé le parti et la police suédoise et dénoncé la conspiration. Il a ensuite reçus plusieurs menaces de mort.

Babak sur son lit d'hôpital

Bien qu’un nombre considérable d’informations et de pistes aient été remises à la police sur cette question, aucune tentative sérieuse n’a été entreprise pour arrêter les conspirateurs. Il convient de préciser qu’un des deux agents de la République Islamique qui a emmené Babak Shadidi les yeux bandés dans la banlieue de Stockholm pour lui expliquer les détails du complot a été identifié.

Alors que la police suédoise est restée passive et a négligé cette affaire, le 20 juin, Babak Shadidi a été agressé par des agents de la République Islamique alors qu’il entrait chez lui et a été gravement blessé à son domicile. Il a dû être ensuite immédiatement conduit par hélicoptère à l’hôpital pour être soigné.

Monsieur le Premier Ministre !

Vous êtes certainement conscient du terrorisme de la République Islamique. L’existence de ce régime est fondé sur la terreur et la brutalité. Les terroristes qui règnent à Téhéran ont organisé des centaines d’assassinats d’opposants en dehors de l’Iran. Il y a de nombreuses têtes dirigeantes du régime qui sont recherchées par Interpol pour leur implication directe dans l’organisation d’activités terroristes à l’étranger. Le complot pour assassiner les dirigeants du Parti Communiste-Ouvrier d’Iran, conduit depuis la Suède, tout comme l’enlèvement pendant douze jours à Cologne de Dariush Shokouf, metteur en scène de « Iran, Prison » (un film sur les viols et la torture de prisonniers politiques), sont deux anneaux dans cette chaîne d’assassinats et de terreur.

Le peuple d’Iran a ébranlé les fondations du régime de la République Islamique, et le monde est maintenant conscient de sa nature criminel et dangereuse. Aujourd’hui, même des juges des Nations Unies (*) parlent de la nécessité de poursuivre les dirigeants à la tête de ce régime sous l’accusation de génocide. Le temps où les gouvernements restaient silencieux et cherchaient l’apaisement avec ce régime meurtrier et terroriste est fini depuis longtemps.

Maintenant, désespéré, le régime continue ses efforts par différents moyens pour développer la peur et pousser au silence l’opposition en dehors d’Iran.

Aussi, nous voulons attirer votre attention sur cette question. Nous espérons que vous ne permettrez pas que le sol suédois devienne un refuge sûr pour le terrorisme de la République Islamique contre son opposition. Jusqu’à présent, différents intérêts ont poussé au silence face aux actions terroristes de la République Islamique. Nous continueront de renforcer la conscience de l’opinion publique contre cette politique du silence et à la condamner. Tout d’abord, nous vous demandons de ne pas ignorer les actes terroristes de la République Islamique sous prétexte des « intérêts nationaux » ou de la « diplomatie ». Ensuite, nous demandons une enquête et une information publique des résultats sur ce cas particulier.

Ni le peuple iranien ni l’opinion publique suédoise n’accepteront que vous permettiez au terrorisme islamique de faire ce qui lui plaît en Suède. Vous avez l’obligation de protéger la vie et la sécurité de l’opposition à la République Islamique en Suède. Enfin, nous voudrions préciser que Babak Shadidi continue à être menacé par la République Islamique d’Iran et il doit être protéger.

Salutations,

Abdollah Asadi, Secrétaire général, Solidarity-Confédération des Réfugiés Iraniens
Kima Pazuki, Militants des Droits Humains
Mahin Alipur, Responsable de la Campagne pour Défendre les Droits des Femmes en Iran
Karim Shah-Mohammadi, Responsable de la Fondation First Foundation, Suède
Asad Nodinian, Responsable du site  Communist combatant
Afsane Wahdat, Responsable de l’Organisation des Ex-Musulmans Suède
Khalil Keyvan, secrétaire du Parti Communiste-Ouvrier d’Iran, Organisation à l’étranger

Pour répondre à cette lettre, merci de contacter : Afsane Vahdat
0046702468454
E-mail: afsanehvahdat@yahoo.se

Copie à : Parlement Européen

19 juillet 2010

* Rapport de Geoffrey Robertson sur les crimes de la République Islamique : en anglais.


Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :