Mostafa Kazzazi condamné à 11 mois de prison

28 07 2010

Dépêche AFP du 28 juillet 2010 :

L’éditeur d’un quotidien réformateur interdit en Iran a été condamné à 11 mois de prison pour propagande contre le régime islamique et incitation à la violence, a rapporté mercredi l’agence Isna.

La cour pénale de Téhéran a condamné Mostafa Kazzazi « à cinq mois de prison pour propagande contre l’ordre établi et à six mois pour avoir diffamé la République islamique et encouragé la population à agir contre la sécurité », selon Isna.

Ce verdict intervient plusieurs mois après le procès, qui s’est tenu en mars. Il condamne l’éditeur par contumace et peut faire l’objet d’un appel.

Seda-ye Edalat (La Voix de la Justice) a été interdit en juillet 2009, quelques semaines après la réélection contestée du président Mahmoud Ahmadinejad, pour avoir « insulté le fondateur de la République islamique » décédé en 1989, l’ayatollah Rouhollah Khomeiny, avait alors indiqué la presse.

Les autorités iraniennes ont pris des mesures sévères contre les médias et les journalistes après l’élection présidentielle de juin 2009 que l’opposition a jugée massivement truquée, déclenchant de violentes manifestations. Des dizaines de journalistes ont été emprisonnés, et plusieurs grands journaux proches de l’opposition ont été fermés.

Publicités

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :