Disparition de l’avocat de Sakineh Mohammadi-Ashtiani

29 07 2010

Article publié par HNS Infos le 28 juillet 2010 :

Mohammad Mostafai, le jeune avocat qui défendait Sakineh Mohammadi-Ashtiani, une femme condamnée à mort par lapidation, est porté disparu depuis le 24 juillet alors que les forces de répression iraniennes ont lancé un mandat d’arrêt contre lui, ont rapporté plusieurs sites d’exilés et de collectifs de défense des droits humains et des prisonniers politiques. Les premiers reports parvenus d’Iran font état que des agents de sécurité en civil se sont rendus samedi dernier au bureau de Mohammad Mostafai avec un mandat d’arrêt, mais l’avocat n’étant pas là ils n’ont pas pu l’arrêter.

Mais samedi soir, ils ont cependant arrêté sa femme Fereshteh Halimi et le frère de celle-ci, Farhad Halimi, près de son bureau. « On est sans nouvelles de Mohammad Mostafai », précisent de nombreux sites, « il a disparu sans pouvoir donner des nouvelles à ses proche et à ses amis ». L’avocat défendait Sakineh Mohammadi-Ashtiani, une femme de 43 ans condamnée à mort après avoir été jugée coupable d’adultère par un tribunal iranien. La sentence de lapidation, qui a suscité de nombreuses condamnations dans le monde occidental, a été temporairement suspendue par le chef de la Justice, Sadeq Larijani. De nombreuses manifestations de solidarité pour sauver Sakineh ont eu lieu. [1]

D’après de nombreux sites et blogs de réfugiés et exilés politiques, Mostafai, qui milite aussi en faveur des droits de l’Homme, avait été convoqué deux fois ces derniers jours par les services de la sinistre Vevak et serait resté quatre heures interrogé à la prison d’Evin. [2]

D’autre part une pétition vient d’être lancée par la famille pour exiger la libération immédiate de l’épouse et du beau frère de Mostafai. [3]

Mostafai avait été aussi l’avocat de quatre jeunes mineurs iraniens également condamnés à mort. Pour de nombreux iraniens en exil Mostafai est un symbole : farouchement opposé à la peine capitale, c’est aussi un militant respecté de la défense des droits humains en Iran.

Cette disparition reste donc très mystérieuse surtout que depuis le 24 juillet les proches et les amis de Mostafai n’ont toujours aucune nouvelle de lui. On ne peut que s’inquiéter sur son sort : ce ne serait pas la première fois que le régime fabriquerait de toutes pièces un coup tordu. Il y a quelques semaine de cela, le régime avait fait enlever et retenir plusieurs heures la belle fille du militant syndicaliste iranien emprisonné Mansour Onsaloo. Celle-ci, enceinte à l’époque, avait fait une fausse-couche suite aux mauvais traitements et au coups subits pendant sa séquestration.

Notes

[1] https://iranenlutte.wordpress.com/20… https://iranenlutte.wordpress.com/20…

[2] Information en anglais sur : http://freedomessenger.com/?p=9037 http://persian2english.com/?p=13118

[3] http://www.guardian.co.uk/world/201…

Publicités

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :