L’Iran, un pays capitaliste comme un autre

2 08 2010

Dépêche AFP du 2 août 2010 et qui montre que, contrairement à ce que disent certains au nom de « l’anti-impérialisme », l’Iran, où le salaire minimum est trois fois inférieur au seuil de pauvreté, où des dizaines de milliers d’ouvriers ne sont plus payés depuis des mois, et où des travailleurs sont enfermés pour avoir réclamé le paiement de leurs salaires, est bien un pays capitaliste comme un autre, avec une infime minorité qui voit ses profits augmenter. Cette dépêche montre aussi que si les sanctions économiques font souffrir la population, elles ne gênent en rien la bourgeoisie au pouvoir.

Le principal indice de la Bourse de Téhéran a battu un record historique en atteignant lundi 16.058 points, en hausse de 1.000 points en deux semaines malgré les sanctions économiques imposées à l’Iran par les grandes puissances, ont rapporté les médias iraniens.

« L’indice a augmenté de 188 points par rapport à hier et a atteint 16.058 points ce qui représente un record historique depuis la création de la Bourse de Téhéran il y a 43 ans », a indiqué l’agence Isna.

L’indice de la Bourse de Téhéran était à 12.537 points à la fin de l’année iranienne le 20 mars.

Lire le reste de cette entrée »





Dix-sept prisonniers politiques en grève de la faim

2 08 2010

Dépêche AFP du 2 août 2010 :

Un groupe de dix-sept prisonniers de l’opposition, notamment des journalistes et des étudiants, observent depuis une semaine une grève de la faim pour protester contre leurs conditions de détention, ont rapporté aujourd’hui les sites de l’opposition.

« Au moins cinq des grévistes de la faim ont été hospitalisés et la situation des autres se dégrade rapidement », a affirmé le site de l’opposition kaleme.com, qui appartient à Mir Hossein Moussavi, ancien Premier ministre et candidat malheureux à la présidentielle de juin 2009. Parmi les grévistes de la faim, figurent les journalistes réformateurs Bahman Ahmadi et Keyvan Samimi ainsi que les leaders étudiants Abdollah Momeni et Majid Tavakoli. « Ils ont entamé une grève de la faim après avoir été transférés dans des cellules d’isolement et pour protester contre les insultes et les humiliations » de la part des geôliers, ajoute le site. Selon un autre site de l’opposition, Rahesabz.net, la grève de la faim a été entamée après une dispute entre prisonniers et gardiens à propos du traitement réservé aux familles des prisonniers venues leur rendre visite le 26 juillet.

Lire le reste de cette entrée »





Jafar Kazemi en danger d’exécution imminente

2 08 2010

Appel de CFFPI (Campaign to Free Political Prisonners in Iran), 31 juillet 2010 :

Jafar Kazemi menacé d’exécution imminente, aidez nous à lui sauver la vie !

Jafar Kazemi, lithographe de 46 ans à l’Université Amir Kabir de Téhéran, a été arrêté lors des protestations à Téhéran de septembre 2009. Il a été enfermé en cellule d’isolement pendant plus de deux mois puis fut transféré à la section 305 de la prison Evin qui est connue pour ses conditions de détention inhumaines. Selon Nassem Ghanavi, son avocate, Jafar Kazemi a été accusé de « Moharebeh » (ennemi de Dieu), d’actions contre la sécurité nationale et de propagande contre la gouvernement. Il a été jugé par la branche 28 du tribunal révolutionnaire. Kazemi avait auparavant été emprisonné pendant neuf ans de 1981 à 1989.

Jafar Kazemi a été condamné à mort ; l’appel a été rejeté par la Cour Suprême et il est maintenant menacé d’être exécuté.

La Campagne pour la Libération des Prisonniers Politiques en Iran (Campaign to Free Political Prisoners in Iran – CFPPI) est inquiète pour la vie et la sécurité de Jafar Kazemi. Nous appelons toutes les organisations des droits humains et toutes les personnes concernées à agir immédiatement en envoyant des lettres de protestations aux dirigeants de l’Etat en Iran.

Lire le reste de cette entrée »





Six prisonniers politiques menacés d’exécution

2 08 2010

Freedom Messenger, 31 juillet 2010 :

Le journal officiel iranien a publié la confirmation de la nouvelle de la condamnation à mort de six prisonniers politiques arrêtés lors des protestations post-électorales en Iran.

Selon Keyhan, journal officiel iranien, ces six prisonniers politiques sont membres du groupe d’opposition des Moudjahdin du Peuple d’Iran.

Les six prisonniers politiques menacés d'exécution

Keyhan rapporte que les dossiers ont été transmis pour l’application des peines de mort.

Keyhan ne donne pas les noms de ces six prisonniers et les fonctionnaires de la justice n’ont jusqu’à aujourd’hui pas évoqué cette affaire.

Lire le reste de cette entrée »