Vague répressive à Téhéran

3 08 2010

Extrait d’un article rédigé par Iran Solidarité et publié sur Indymédia Suisse le 2 août sur la base d’informations publiées par Street Journalist :

Le régime et les forces répressives ainsi que la Vevak de Téhéran semblent de plus en plus inquiètes et nerveuses suite à une grande campagne de graffitis appelant à la destitution du dictateur Khamenei et de son homme de paille Ahmadinejad ; aussi multiplie t-il les arrestations « préventives » selon des témoignages publiés par le site street journalist, les téhéranais ont pu assister cette fin de semaine à des contrôles d’identité sur les principaux grands axes routier et à l’entrée de la ville.

En province ou d’autres campagnes de graffitis anti-dictature au bord des routes sont apparus d’autres rapports indiquent que les flics ont intensifiés ces dernières semaines les mesures de sécurité et des contrôles d’identité musclés particulièrement dans la ville de Karaj et sur l’autoroute Karaj-Qazvine. Des points de contrôle d’identité et des fouilles musclés ont étés observé autour des villes de Malard-e Fardis et Andicheh où les véhicules sont systématiquement fouillés. Les forces de sécurité et répressives ont également établi des points de contrôle sévères à l’entrée des tunnels de Loushan et Manji entre les villes de Qazvine et Rasht

L’Adjoint du chef de la police des opérations de sécurité du Grand Téhéran a annoncé l’arrestation de 78 personne dans une campagne dite «de chasse aux voyous et aux hooligans » dans la capitale.

Selon l’ISNA, un des organes de propagande médiatique de la dictature, le Colonel Hossein Ghassemlouyi a déclaré qu’au cours des 10 derniers jours, la police et les forces répressive de sécurité avaient arrêtés 78 personnes d’un âge moyen situé entre 19 et 30 ans. Il a mentionné que parmi elles certaines de ces personnes ont été renvoyées devant les autorités judiciaires . Il a en outre affirmé que pendant les jours à venir cette nouvelles campagne d’arrestations effectuée dans le plan dit de « chasse aux voyous et aux hooligans » allait s’accélérer et qu’un large éventail de procédures seront exécutées.

De nombreux témoignage indiquent pourtant que malgré ces allégations la majorité des personnes arrêtées ces jours derniers n’avaient pourtant aucun antécédents de militantisme politique ou de passé judiciaire dit « délictueux ».

Même ci ces arrestations ne semblent pas liées, il faut dire que le 27 juillet 2010 une violente émeute a éclatée a Téhéran lors d’un match de foot opposant les équipes du Tabriz traktor factory et le club Persépolis de Téhéran. Le régime a bien essayé de présenter cela comme un « affrontement de hooligans minoritaires déshonorant le sport et les joueurs »et d’un affrontement entre supporters des deux clubs, mais dans les faits ce sont environ 35 000 supporters communs aux deux clubs qui se sont mis tous ensemble pour affronter durant 3 heures, avec tout ce qui leur tombait sous la main, les bassidjis et les forces répressives.

Des slogans contre Khamenei on pu être entendus et les supporter ont également mis en piéces le local de la police dans le stade. Craignant que l’émeute ne gagne la ville les forces répressives ont attendues que cela se calme mais deux personnes auraient étés arrêtées

Publicités

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :