Sakineh a pu avoir une visite de ses enfants

6 08 2010

Communiqué du Comité International Contre la Lapidation, 5 août 2010 :

Aujourd’hui (NdT 5 août), Sajad et Saide ont pu rendre visite à leur mère en prison. Sajad a aussi entendu de la part de fonctionnaires qu’il aurait des nouvelles de sa mère aujourd’hui.

Dans une déclaration récente, Malek Ajdar Sharifi, Chef de la justice de l’Azerbaïdjan Oriental en Iran, a dit que le crime de Madame Ashtiani aurait été d’avoir tué son mari et aurait été si brutal qu’il ne pouvait relever les détails en public.  Il a dit qu’elle avait été accusée d’adultère, de meurtre et d’autres crimes par le Tribunal Criminel de Tabriz. Tout cela est clairement faux. Doit-on rappeler au chef de la justice que Madame Ashtiani n’a jamais été accusée du meurtre de son mari mais que déjà en 2005 un homme était accusé de ce meurtre ? Le Comité International Contre la Lapidation a des documents du tribunal qui montrent que c’était le procureur à Tabriz qui a amené l’accusation d’adultère contre Madame Ashtiani et qu’elle n’a été reconnue « coupable » que par trois des cinq juges.

Ajdar Sharifi a ensuite attaqué les organisations, médias et individus de l’Occident qui agissent pour Madame Ashtiani en se référant à la situation en Irak, en Afghanistan et en Palestine. Les rapports de plus en plus nombreux dans les médias iraniens d’Etat sur la situation de Madame Ashtiani reflètent cette approche. Les enfants de Madame Ashtiani craignent qu’avec une telle stratégie, le gouvernement et les médias iraniens préparent une exécution rapide de leur mère.

Sajad, le fils de Madame Ashtiani, a déclaré : « Je vois les nouvelles à la télévision et les problèmes au Pakistan et en Afghanistan apparaissent comme être liés à ma mère et que ma mère doit être exécutée parce qu’elle serait une telle femme sans coeur ».

Nous considérons que Madame Ashtiani est toujours en grand danger d’être exécutée par lapidation ou d’une autre façon. Les récentes nouvelles montrent que Madame Ashtiani est toujours menacée d’être très rapidement exécutée. Nous répétons que Madame Ashtiani n’a commis aucun crime. Elle est au contraire un exemple de l’horrible oppression des femmes sous le régime islamique en Iran. Sa situation montre à quel point la « justice » et la « loi » en Iran sont utilisées comme des outils par le régime islamique pour terroriser son propre peuple. Avec Saeed Mortazavi chargé de la décision sur son cas, avec les déclarations du département judiciaire d’Azerbaïdjan et la couverture des médias d’Etat iraniens, nous craignons que le régime islamique continue dans la voie de l’oppression et a déjà décidé du sort de Sakineh.

La campagne pour sauver Sakineh continue. Nous appelons tous les gouvernements à travers le monde à faire pression pour Madame Ashtiani et lui offrir l’asile dans leurs pays.

Le Comité International Contre la Lapidation organise une action « 100 villes contre la lapidation » pour poursuivre nos efforts pour sauver Sakineh et 25 autres personnes actuellement condamnées à mort par lapidation et avancer vers notre but qui est l’abolition de la lapidation.

Comité International Contre la LapidationComité International Contre les Exécutions, 5 août 2010

Dernière nouvelle : Sakineh accepte l’offre d’asile du président brésilen

Madame Ashtiani a dit aujourd’hui (NdT : 5 août) qu’elle remercie l’offre faite par le président brésilien Lula da Silva et qu’elle accepte son offre. Elle subit également de nombreuses pressions de la part des autorités de la prison qui l’interrogent sur ses contacts supposés avec les médias et des individus à l’étranger.

Comité International Contre la Lapidation, 5 août 2010

Advertisements

Actions

Information

2 responses

6 08 2010
André Sivrissarian

Je suis pour la Paix en Palestine,heureux que monsieur Jacques Chirac n’ait pas engagé la France en Irack.En Afghanistan il y a sans doute des choses qui ne sont pas claires.
C’est pourquoi je refuse un amalgame caricatural ,ceux qui demandent de surseoir à l’exécution de Sakineh ne sont pas les ennemies de l’Iran,au contraire.
L’image de l’Iran sortira grandie au yeux du monde entier si les juges refusent l’exécution de cette femme

10 08 2010
Lapidation: Mode d’emploi « Révolution en Iran

[…] peine de mort par lapidation n’est toujours que suspendue, et elle risque aussi d’être exécutée d’une autre façon. Une pétition peut être signée à cette adresse. Mettons nous de suite en situation. Vous êtes […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :