Mensonge de la République Islamique à propos de Sakineh

7 08 2010

Article publié sur le site de TF1 le 7 août 2010 :

Une femme, condamnée à être lapidée en Iran pour adultère, a accusé les autorités de Téhéran de mentir en disant qu’elle a aussi été reconnue coupable de meurtre, afin de pouvoir l’exécuter en secret, dans un entretien publié samedi par le quotidien The Guardian.

Jeudi, Mossadegh Kahnemoui, un haut responsable judiciaire iranien, interrogé par des membres du Comité de l’ONU pour l’élimination de la discrimination raciale (CERD), avait assuré que « cette femme en plus d’un double adultère, a été également reconnue coupable de complot pour tuer son mari ».

« Ils mentent. Ils sont embarrassés par l’intérêt international porté à mon cas et ils essaient désespérément de distraire l’attention et de troubler les médias pour pouvoir me tuer en secret », a déclaré au Guardian, via un intermédiaire, Sakineh Mohammadi-Ashtiani, 43 ans.


Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :