Lapidation : Mode d’emploi

10 08 2010

Article publié le 10 août par le site JSS. Rappelons que pour Sakineh Ashtiani, sa peine de mort par lapidation n’est toujours que suspendue, et elle risque aussi d’être exécutée d’une autre façon. Une pétition peut être signée à cette adresse.

Mettons nous de suite en situation. Vous êtes une femme. Vous êtes iranienne. Vous avez trompée votre mari ou vous avez eu des relations sexuelles sans être mariée: vous êtes passible de la peine de mort par lapidation. Madame, voilà ce qui vous attend…

D’abord, vous vous faite enterrer. Le code pénal de l’Iran islamique est très clair à ce sujet. Sera à l’air libre toute partie du corps au dessus de la poitrine (poitrine comprise). Si la condamnation est fondée sur les aveux du prisonnier, dit la loi, c’est le juge qui lance la première pierre. Si la condamnation est fondée sur des témoignages, les témoins jettent les premières pierres, puis le juge. Ensuite, tous ceux qui veulent sont les bienvenus. Généralement, il s’agit des fonctionnaires du tribunal, des policiers et l’Ayatollah de la ville s’il le souhaite.

Les pierres qui vous seront lancées dessus alors que vous êtes toujours vivante, doivent être de taille moyenne. Une fois de plus, le code pénal est parfaitement écrit: des pierres de tailles moyenne doivent êtres utilisées. Si deux pierres peuvent tuer, c’est qu’elles sont trop grosses (ndlr: en deux coups). Mais si elles sont trop petites, ce ne sont plus des pierres, mais des cailloux. La taille idéal est celle d’une mandarine. Sachez tout de même que lapider une femme avec une pierre trop petite est considéré comme un crime .

Mais qu’on se rassure, le supplice doit durer moins d’une heure!

Pendant ce temps, vous serez observé par les autorités. En effet, leur plus grand cauchemar et que vous puissiez vous échapper du trou creusé uniquement pour vous! Mais que l’on se rassure, avec le temps, le régime à implementé de nouvelles techniques pour vous empêcher de gigoter. La plupart du temps, on prendra soin de vous habiller d’une camisole de force. Et quand on ne veut pas perdre une camisole (vu le prix que cela coûte!), un sac à patates -blanc- et de quoi lier les mains suffisent.

Les lapidations dans notre belle République iranienne étaient ouvertes au public entre 1983 et 2000. Tout le monde pouvait y assister et jeter des pierres. Malheureusement, avec le nombre incroyable de femmes adultères, la pratique de notre lapidation à augmentée et le public s’est dit offensé. Depuis, nous organisons ces partis en vase clos. Comme Titus lors de ses orgies.

Ce qu’il y a de bien pour nous, tortionnaires d’Iran, c’est que le droit est de notre côté. Nous avons tous les droits de vous déclarer coupable. Pour cela, nos tribunaux ou nous avons placé nos amis les juges, peuvent vous condamner pour adultère dans 3 cas différents. Ou bien, vous avouez. Ou bien des témoins affirment vous avoir vu (dans ce cas sachez que si c’est un homme, sa parole vaudra la parole de 3 femmes). Ou bien, et voilà notre solution préférée, notre juge vous condamnera car il “sait”. Non, pas besoin de preuves… Puisque notre juge sait!

Quand à la défense, on en parlait il y a un instant mais autant préciser toutes les règles. Nous laissons quand même nos victimes se défendre. Si vous êtes une femme adultère, vous aurez besoin de 4 hommes pour témoigner en votre faveur. Ou de 12 femmes. Et si deux hommes viennent témoigner, 4 femmes suffiront… Pour transformer votre peine en flagellation. Et attention à vos témoins car s’ils viennent à témoigner et qu’en fait, notre juge pensent qu’ils mentent, alors là, eux aussi peuvent être condamner (un bras en moins, flagellation, etc…).

Bienvenue en République Islamique d’Iran.


Actions

Information

3 responses

16 08 2010
Hastray

ou est le DROIT DE L’HOMME qu’il se montre a sa hauteur et vite pour sauver cette femme car elle ne mérite pas cela .

Jean-Claude

31 08 2010
Chevalier Margaux

Comment l’Homme peut-il vouloir cela ?

31 08 2010
Nassar

« Vous êtes iranienne. Vous avez trompée votre mari ou vous avez eu des relations sexuelles sans être mariée: vous êtes passible de la peine de mort par lapidation. »

Il y a une erreur dans cette affirmation. En Iran, seulement la femme qui trompe son mari est passible de la peine de mort par lapidation. La punition pour une femme qui a eu des relations sexuelles sans être mariée est 100 (ou un nombre du même ordre) coups de fouet. Bien sûr, cette dernière punition est déjà horrible, mais ce n’est la peine de mort non plus ! Soyez plus précis s’il vous plaît !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :