28 août : 100 villes dans le monde contre la lapidation

11 08 2010

International Campaign Against Stoning :

28 août
100 VILLES DANS LE MONDE CONTRE LA LAPIDATION

La Campagne Internationale pour sauver Sakineh Ashtiani de la lapidation a mis en lumière devant le monde ce barbare et criminel châtiment. Aujourd’hui le nom de Sakineh est connu par des millions de gens. Des centaines de milliers de gens ont exprimer leur dégoût de la lapidation par, entre autres, des signatures de pétitions et la participation à des actions de protestation à travers le monde. Ce mouvement fort de millions de personnes doit être organisé. Il doit faire descendre ses protestations dans les rues !

Pour cela, nous appelons les citoyens du monde à marquer le 28 août comme une journée de protestation de 100 VILLES DANS LE MONDE CONTRE LA LAPIDATION. Nous vous appelons, vous personnes civilisées du monde, à montrer activement votre opposition à la lapidation en tant que sauvagerie pré-médiévale. Organisez ou participez à des rassemblements de protestation partout. Dénoncez le régime islamiste d’Iran comme le plus cruel régime de ce genre qui lapide des personnes jusqu’à la mort. Il a, pendant ces 31 années d’existence, lapidé au moins 109 personnes, majoritairement des femmes, et actuellement 25 personnes de plus sont dans les couloirs de la mort de la lapidation. Il faut arrêter ces meurtres barbares et illégaux !

Lire le reste de cette entrée »





Ebrahim Hamidi, 18 ans, condamné à mort pour homosexualité

11 08 2010

Pourquoi il n'y a pas de gays en Iran

Article de Paris Match publié le 11 août 2010 :

Ebrahim Hamidi, un Iranien de 18 ans a été condamné à mort pour «homosexualité et acte de sodomie». Menacé, son avocat, Maître Mohammad Mustafahé (NdR : généralement retranscris Mostafaei), a dû fuir l’Iran d’où il poursuit son combat.

En Iran, l’homosexualité est punie par la peine de mort par pendaison. Comme nombre de ses compatriotes, Ebrahim Hamidi, un Iranien de 18 ans, devrait subir ce sort. Il a été condamné le 21 juin dernier à Tabriz, dans le Nord-ouest de l’Iran, à la peine capitale pour homosexualité et acte de sodomie. Et ce sans qu’aucune preuve tangible n’ait avéré «l’acte anal illicite»; sur le seul fondement de la «connaissance du juge». Et pour cause: Ebrahim Hamidi ne serait même pas gay. L’origine de ce procès serait en fait une banale dispute entre deux familles, soldée par une accusation lancée à la va-vite, et pourtant irrémédiable.

A l’époque, en 2008, Ebrahim et trois jeunes hommes se querellent avec un cinquième. Ce dernier les accuse de l’avoir agressé sexuellement. Tous les quatre sont arrêtés. Ils avouent leur crime, selon la défense, sous la torture. Ils sont condamnés à la peine de mort en première instance, mais la Cour suprême casse ces décisions, à cause d’irrégularités de procédure. Une première fois, puis une deuxième. Les trois comparses d’Ebrahim sont finalement acquittés, mais pas lui. Sa condamnation est confirmée le 21 juin dernier. Le 7 juillet, l’accusateur se rétracte. Dans une lettre adressée à la police, il retire sa plainte et avoue avoir menti, cédant aux pressions de ses parents. La Cour suprême doit désormais décider de faire appliquer la sentence ou non.

Lire le reste de cette entrée »





Grève au bazar de Mashhad

11 08 2010

Vidéo : Le bazar de Mashhad en grève le 10 août 2010.





Sept morts lors d’affrontements au Khuzestan

11 08 2010

Freedom Messenger, 9 août 2010 :

Téhéran, août 09 : Trois jours d’affrontements ont éclatés entre les forces de sécurité et la population de Dahdez, dans le sud-ouest de la province riche en pétrole du Khuzestan. D’après les témoins oculaires, ces affrontement ont fait sept morts.

Ces affrontements meurtriers et ces manifestations ont éclatées samedi 8 août parce que la population de la ville connait de graves pénuries chroniques et des problèmes dans les services publiques basique dans la ville de cette province.

Les forces de sécurité et de répression ont utilisé une violence brutale pour réprimer les manifestations, poussant de nombreux habitants à fuir vers les villages voisins.





Le bahaïsme persécuté en Iran

11 08 2010

Article publié le 10 août par le blog « Dentelle et tchador » suite à la condamnation de sept membres de la communauté bahaïe :

En République islamique d’Iran, il n’y a pas que les opposants politiques qui sont condamnés à passer de longues années derrière les barreaux. Il y a aussi les minorités religieuses.

Sept adeptes de la foi bahaï viennent d’être condamnés à 20 ans de prison, a-t-on appris hier de source proche de cette religion fondée au XIXe siècle en Iran et que Téhéran tient pour hérétique.

Mais les charges restent les mêmes. Jamaluddin Khanjani, Afif Naeemi, Saeed Rezai, Behrouz Tavakoli, Vahid Tizfahm, mais aussi deux femmes, Fariba Kamalabadi et Mahvash Sabet, ont été condamnés hier à vingt ans de prison pour “espionnage,” “acte contre la sécurité nationale”, et “inimitié envers Dieu”. Ces sept personnes avaient été arrêtés en mai 2008 pour cause d’espionnage pour l’étranger, de propagation de la corruption sur terre, de minage de l’Islam et de coopération avec l’État d’Israël.

“Leur procès, qui a débuté le 12 janvier de cette année, a consisté en six brefs passages au tribunal, après qu’ils eurent été incarcérés sans charge pendant vingt mois”, explique dans un communiqué Bani Dugal, qui représente la foi bahaï auprès des Nations Unies. “Une période au cours de laquelle ils n’ont eu accès à leur avocat que pendant à peine une heure. Le procès s’est achevé le 14 juin”.

Lire le reste de cette entrée »