« Notre mère n’est pas une meurtrière »

14 08 2010

Comité International Contre la Lapidation :

Lettre ouverte de Sajad Qader Zadeh (le fils de Sakineh Mohammadi Ashtiani) aux Nations Unies.

Pour rendre justice à notre père, notre mère est sur le point d’être exécutée.

Notre mère n’est pas une meurtrière.

Ne la laissez pas se faire exécuter.

Depuis cinq ans nous avons supporté le cauchemar de notre mère qui allait être lapidée.

Dans les nouvelles on parlait du crime de notre mère, l’adultère, partout, et qu’elle serait lapidée. Ce mot glaçant était en permanence répété en association avec notre mère. Cela nous faisait pleurer jour après jour et nous nous demandions comment nous pourrions vivre sans elle.

Avec le temps, nous avons essayé d’aider notre mère. Nous avons cherché différents moyens. Nous avons trouvé des gens qui pourrait être capables de nous aider. Nous avons écrit une lettre qui disait « ne laissez pas la souffrance de la mort de notre mère s’ajouter à nos vies déjà pleines de douleurs ». Je ne sais pas pourquoi personne ne l’a entendu. Peut-être qu’il y a des gens qui ont plaisir à voir notre mère souffrir et nous avoir des sombres cauchemars.

Il y a deux mois, nous avons entendu que toutes les possibilités était closes et que notre mère pourrait bientôt être lapidée. Notre dernière option fut d’appeler les gens du monde à nous aider. Que de nombreuses personnes à l’échelle internationale parlent de notre mère et de son cas, nous a apporté un soutien positif. Soudainement, la situation a changé. Le crime de notre mère est devenu le meurtre et elle est condamnée à mort.

Ce n’est pas vrai. Quoiqu’elle dise maintenant c’est parce qu’elle a été enfermée dans le cauchemar de la lapidation et de la condamnation à mort.

Ce n’est pas acceptable.

Nous savons que notre mère n’est pas une meurtrière. L’enquête sur le meurtre de notre père a été menée et quelqu’un d’autre a avoué. Le dossier est fermé maintenant et tout y est et peut être vu.

Maintenant, comment se fait-il que des sources gouvernementales veulent ré-ouvrir ce dossier et juger notre mère comme meurtrière ? Ils font comme si pour être équitable avec notre père ils voudraient tuer notre mère. Quelle est cette sorte de justice ?

Afin qu’il y ait un regard impartial dans cette situation, nous demandons aux Nations Unies d’envoyer un comité en Iran pour étudier toutes ces questions.

Sajad Qader Zadeh (fils de Sakineh Mohammadi Ashtiani)

Publicités

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :