Grève des conducteurs de taxi à Dehgolan

18 08 2010

Iran Labor Report, 15 août 2010 :

Selon l’Agence des Militants des Droits Humains (HRANA), tous les conducteurs de taxi de la ville de Dhegolan, au Kurdistan, se sont mis en grève le 14 août, garant leurs véhicules au terminal Bolbanabad. La grève qui a commencé à 8 heures du matin était due à 20 jours d’interruption de la livraison d’essence. Les chauffeurs étaient obligés de se rendre dans la ville de Ghorveh, à 42 kilomètres à l’Est de Dehgolan, pour avoir de l’essence. Les autorités n’ont pas répondu aux revendications des conducteurs.

Lire le reste de cette entrée »





La lapidation doit être abolie !

18 08 2010

Communiqué de presse du Comité International contre la Lapidation, 16 août 2010 :

La lapidation doit être abolie et toutes les condamnations à la lapidation immédiatement annulées

Selon un rapport diffusé par le Comité International Contre la Lapidation, en plus de Sakineh Mohammadi Ashtiani, au moins 21 autres personnes dans les prisons de la République Islamique vivent avec le cauchemar d’une peine de lapidation. A n’importe quel moment, leurs peines peuvent être appliquées. Ces condamnations doivent être immédiatement annulées et ce méprisable crime contre l’humanité doit être aboli partout et pour toujours.

Le régime islamique de lapidation, pendant la durée de son règne, a lapidé au moins 150 personnes ; et ce ne sont que les chiffres qui ont été annoncés par les médias du régime ou qui ont été collectés par des sources viables. Le véritable chiffre est bien plus élevé que cela. Les noms de celles et ceux condamné(e)s à la lapidation dans les prisons de la République Islamique, comme indiqués par le régime lui-même, sont les suivants :

1-Sakineh Mohammadi Aahtiani

2-Zeynab Heydari, 28 ans

3- Changyz Rahimi

4- Robabe

Lire le reste de cette entrée »





Plainte contre Nokia et Siemens

18 08 2010

Article publié le 17 août par RTL Infos :

Un dissident iranien a porté plainte devant la justice américaine à l’encontre de l’équipementier télécom germano-finlandais Nokia Siemens, qu’il accuse d’aider la répression politique en Iran en fournissant à Téhéran des systèmes pour surveiller les opposants.

Dans la plainte déposée lundi, le cabinet d’avocats défendant le journaliste et opposant Isa Saharkhiz affirme que « le gouvernement iranien a violé les droits de l’homme avec l’aide des centres d’espionnage fournis par Nokia Siemens Networks ». Selon ses défenseurs, l’arrestation de M. Saharkhiz a été permise par « la surveillance des communications de son téléphone portable dans la foulée de l’élection présidentielle contestée en 2009 en Iran ». « Depuis son arrestation, les autorités iraniennes ont torturé M. Saharkhiz et l’ont soumis à d’autres traitements inhumains et dégradants. En ce moment, sa santé se détériore, en raison des blessures qu’il a eues lorsqu’il était torturé et qui n’ont pas été soignées car les autorités iraniennes lui refusent une aide médicale », écrivent ses défenseurs.

Lire le reste de cette entrée »