Zahra Bahrami en danger d’exécution

21 08 2010

Zahra Bahrami, une citoyenne hollando-iranienne, qui voyageait en Iran pour rendre visite à sa famille a été arrêtée et jugée par un tribunal islamique le 16 août et condamnée à mort.

Zahra Bahrami, 45 ans, était emprisonnée depuis 9 mois. Elle voyageait en Iran pour visiter sa famille, mais a été arrêtée suite aux protestations de l’Auchoura le 27 décembre 2009. Pendant sa détention, Zahra a été violemment à la fois physiquement et psychologiquement. Elle avait était enfermée six mois en cellule d’isolement de la section 209 de la prison Evin sans avoir le droit aux visites.

Zahra Bahramia été accusée de « Moharebeh » (inimité envers Dieu) et « d’actions contre la sécurité nationale ». Elle a été torturée et forcée à faire des « aveux » télévisés pour admettre les accusations contre elle. Forcer les prisonniers à faire des « confessions » télévisées est largement utilisé par le régime islamique pour faire pression et terroriser les prisoniers comme la population en général. Les « confessions » télévisées ont été très utilisées par le régime islamique dans les années 80 puis après les manifestations de 2009, et enfin, récemment, dans l’affaire de Sakineh Ashtiani.

Zahra Bahramia été jugée le 16 août 2010 et on lui a refusé la présence d’un avocat. Lors du procès, elle demandé à plusieurs reprises d’avoir un représentant légal, mais ses demandes ont été ignorées, et on lui a dit que la peine sera confirmée dix jours après le procès.

Lire le reste de cette entrée »