Le condamné à mort pour «homosexualité» a été transféré à Téhéran

30 08 2010

Article publié par « Têtu » le 28 août 2010 :

Dans une interview à «Libération», une militante basée au Canada nous donne quelques nouvelles de ce jeune homme de 18 ans accusé (à tort) d’homosexualité et condamné à mort. «30 à 40 personnes sont arrêtées chaque année et accusées d’homosexualité», explique-t-elle.

«Quand vous êtes arrêté, il faut nier être homo, sinon vous avez 100% de chances d’être exécuté, explique Saghi Ghahraman, la présidente de l’Iranian Queer Organization (Irqo). Ce n’est pas juste de devoir nier ce que vous êtes, mais les gens n’ont pas le choix.»

Le site internet du quotidien Libération, très mobilisé pour tenter d’empêcher la lapidation à mort de Sakineh Mohammadi, Iranienne condamnée pour adultère (et pour qui une manifestation est organisée ce samedi à Paris), donne la parole à la militante de cette organisation LGBT basée à Toronto sur le cas de Saghi Ghahraman, 18 ans, accusé à tort d’homosexualité et condamné lui aussi à mort (lire notre article).

30 à 40 «homosexuels» arrêtés par an

Dans cette interview, on apprend que le jeune homme est désormais emprisonné à Téhéran, la capitale, après avoir été emprisonné à Tabriz. Selon la présidente de l’Irqo, Ebrahim Hamidi a été arrêté il y a deux ans pour une bagarre avec une bande dont un membre a affirmé avoir été agressé sexuellement, sous pression de sa famille qui était en conflit avec celle d’Ebrahim, avant de se rétracter. Forcé de signer des aveux, il a dû confesser des actes de sodomie qui n’ont pas eu lieu; il a été torturé et n’a plus d’avocat.

«Nous savons que 30 à 40 personnes sont arrêtées chaque année et accusées d’homosexualité, explique la militante. Elles sont traitées très durement en prison. Mais nous n’avons aucune donnée sur les exécutions. Cinq jeunes hommes, homosexuels, ont été condamnés à mort, mais on ne sait même pas où ils sont retenus.» «L’homosexualité est souvent utilisée comme prétexte pour accuser les gens», explique-t-elle enfin.

Une pétition en ligne est toujours ouverte pour tenter d’empêcher l’exécution d’Ebrahim Hamidi.


Actions

Information

One response

30 08 2010
daubail

iI faut agir vite ! plus jamais ça !!! vivre et laisser vivre svp !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :