Nouvelles de Sakineh, 2 septembre

2 09 2010

Comité International Contre la Lapidation, 2 septembre 2010 :

Selon les nouvelles reçus par les Comités Internationaux Contre les Exécutions et la Lapidation, des responsables au sein de la prison de Tabriz ont dit à Madame Sakineh Mohammadi Ashtiani qu’elle n’était pas autorisée à recevoir des visites de ses enfants ou de son avocat.

Aujourd’hui, comme la semaine dernière, les enfants de Sakineh n’ont pas été autorisés à rendre visite à leur mère. Les autorités de la prison les ont informés que leur mère n’avait plus le droit d’avoir des contacts avec le monde extérieur.

Selon les autres nouvelles reçues, Madame Houtan Kian, l’avocat de Madame Ashtiai, est lui-aussi sous une pression intense de plus en plus forte.

Lire le reste de cette entrée »





Un couple condamné à la lapidation

2 09 2010

Le Figaro, 2 août 2010 :

Un couple d’Iraniens, accusés d’adultère, a été condamné à mort par lapidation par la Cour suprême du pays, rapporte le Times aujourd’hui.

Selon le quotidien britannique, qui s’appuie sur des déclarations de l’agence de presse des défenseurs des droits de l’Homme en Iran, Vali Janfeshani et Sariyeh Ebadi ont été condamnés en début de semaine pour adultère.

Le gouvernement iranien n’a pas confirmé l’information, mais Amnesty International juge l’information crédible, ayant été informé en janvier d’une première condamnation du couple pour adultère.

Lire le reste de cette entrée »





Ispahan : Protestation étudiante contre les basidji

2 09 2010

DOI, 29 août 2010 :

Des étudiants de l’Université d’éducation physique d’Ispahan ont organisé une manifestation contre la présence des Basidj’is à l’université. Ils ont crié: «La victoire est en marche, à bas avec le gouvernement»

Suite aux menaces des basidj’is, les étudiants ont continué leur protestation en dehors de l’université et se sont dirigés vers la place Azadi.





Grèce : Six réfugiés obtiennent l’asile

2 09 2010

Six réfugiés iraniens ont annoncé la fin de leur grève de la faim après avoir été acceptés en tant que demandeurs d’asile politique.

Sadeghi Hamid, Farshbaf Vahid, Seyed KalachayehRafoui Rougollah, Farhaj Golami, Sahandeh Mohamad et Farehaie Sadegh s’étaient mis en grève de la faim pour lutter contre une menace d’expulsion vers l’Iran depuis la Grèce.

Un accord garantissant leur titre de séjour a été signé entre une délégation de grévistes de la faim et le ministère grec de l’intérieur le 29 août. La lutte paie !