La lapidation dans le monde

10 09 2010

Dépêche AFP, 10 septembre 2010 :

La condamnation à la lapidation, notamment pour adultère comme dans le cas de l’Iranienne Sakineh Mohammadi-Ashtiani, est de moins en moins appliquée dans le monde musulman face à la réprobation de l’opinion publique.

A part l’Iran, aucun des pays où la charia est en vigueur, dont l’Arabie saoudite, n’a appliqué cette sentence au cours des dernières années. Cependant, deux groupes radicaux musulmans, les talibans en Afghanistan et les shebab en Somalie y ont eu recours.

Même en Iran où, selon la presse six personnes auraient été lapidées ces cinq dernières années, la lapidation pour adultère ou fornication est de plus en plus rare.

Lire le reste de cette entrée »