La supression des subventions : nouvelle attaque contre les familles ouvrières

11 09 2010

Qu’ils se proclament « islamiste » ou « démocratique », que ce soit en Occident ou au Moyen-Orient, les Etats en place sont avant tout des Etats bourgeois, c’est à dire des instruments d’oppression entre les mains de la classe capitaliste contre la classe ouvrière. Et partout dans le monde, n’importe quel travailleur salarié peut constater une même politique de la part de « son » gouvernement, les attaques contre le niveau de vie des travailleuses et des travailleurs.

En Iran, une nouvelle attaque anti-ouvrière est le projet de suppression des subventions sur les produits de premières nécessités comme l’alimentation, l’essence, le fioul… Comme l’indique une dépêche AFP datée du 1 septembre :

Khamenei a demandé au gouvernement « d’appliquer avec sérieux (…) le plan pour la suppression des subventions », lors d’une rencontre dimanche soir avec le président Mahmoud Ahmadinejad et le gouvernement, a indiqué l’agence officielle IRNA.

Le gouvernement a prévu de commencer à appliquer, à partir de fin septembre, son projet de suppression progressive des subventions à l’énergie et aux produits de première nécessité, qui coûteraient, selon les estimations officielles, quelque 100 milliards de dollars par an au budget de l’Etat.

La mesure devrait toucher d’abord l’énergie -essence, fioul et gaz- lourdement subventionnée en Iran, mais le gouvernement n’a pas encore indiqué quel serait l’importance de la hausses des prix, ni si elle serait étalée.

Pour les familles ouvrières, déjà touchées par le chômage de masse, la précarité, les salaires qui sont largement inférieurs au seuil de pauvreté et souvent payés avec des mois de retard, une telle mesure, avec la hausse des prix qu’elle entraînera, serait une catastrophe. Et c’est, non pas par une quelconque humanité, mais bien par crainte d’une riposte de la classe ouvrière, qu’une partie de l’appareil dirigeant de la République Islamique s’oppose à cette réforme.

Le 7 septembre, une dépêche AFP indique ainsi :

La Cour des comptes en Iran a dénoncé le « dangereux » projet de suppression des subventions gouvernementales à l’énergie et aux produits de première nécessité ainsi que celui de privatisation des sociétés publiques, avertissant qu’il pourrait entraîner de « graves conflits ».

« L’application du projet conduira à une hausse des prix », a déclaré Abdolreza Rahmani Fazli, à la tête de la Cour suprême d’audit d’Iran, un organe établi par le Parlement, cité par l’agence de presse Isna.

Il a exhorté le gouvernement à informer les Iraniens de ses « répercussions », avertissant que l’application d’une réforme aussi « dangereuse » peut « entraîner de graves conflits politiques dans le pays ».

En effet, si Ahmadinejad cherche par tous les moyens à imposer ses réformes anti-ouvrières, quelques autres dirigeants savent que les travailleuses et les travailleurs, que ce soit en Iran comme ailleurs, peuvent aussi se soulever et renverser bien des régimes, mêmes les plus dictatoriaux. En 1978-79, c’est bien la grève générale des ouvriers du pétrole qui a permis de se débarrasser du Shah. Les ouvriers avaient alors constitué leurs conseils, et il avait fallu toute la terreur des miliciens du Hezbollah puis du régime de la République Islamique pour briser ces organisations et cette résistance ouvrière.

Et malgré 31 ans de terreur, le mouvement ouvrier iranien a toujours continué de lutter et de vivre. Il faut dire, et cela est valable pour l’Iran comme pour tous les pays du monde, que si la bourgeoisie peut terroriser, torturer, enfermer, assassiner et exécuter les meilleurs des militants ouvriers, elle ne pourra jamais se passer du travail des ouvriers et donc de la classe ouvrière… alors qu’à l’inverse, la classe ouvrière peut très bien se débarrasser de la bourgeoisie.

Publicités

Actions

Information

2 responses

18 09 2010
Si c’est un ayatollah qui le dit « Révolution en Iran

[…] article de « L’Orient le Jour » (18 septembre) à propos de la suppressions des subventions, nouvelle attaque anti-ouvrière préparée par la République Islamique […]

19 12 2010
Début de la suppression des subventions « Révolution en Iran

[…] suppression des subventions sur les produits énergétiques et de premières nécessités a officiellement commencé ce […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :