Six ans de prison pour un militant des droits humains

23 09 2010

Dépêche AP du 22 septembre 2010 :

Un tribunal  iranien a condamné un défenseur des droits de l’homme à une peine de six ans de prison en lien avec des accusations liées à la sécurité, selon ce que rapporte un journal du pays.

Le journal réformiste «Sharq» a affirmé mercredi qu’Emadeddin Baghi a été reconnu coupable d’avoir «disséminé de la propagande» contre le régime au pouvoir et d’avoir «violé la sécurité nationale».

Le militant, âgé de 48 ans, fait continuellement face à des procès et à des peines de prison depuis 2000 pour des accusations similaires.

La dernière affaire en date a commencé à la fin du mois de décembre, quand il a été arrêté et détenu dans le cadre de la rafle menée par le régime iranien contre les opposants après une manifestation anti-gouvernementale.

M. Baghi est un défenseur actif des droits des prisonniers et fait campagne contre la peine de mort.

Les autorités iraniennes l’ont accusé d’avoir utilisé ses activités militantes pour couvrir ses actions anti-gouvernementales.


Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :