Stratégie de la tension au Kurdistan

27 09 2010

Article publié par HNS-Infos le 27 septembre :

21 septembre : un enfant de quatre ans tué au cours d’affrontements à Saghez

Plusieurs personnes ont été tuées et blessées le matin du 21 septembre 2010 dans la ville de Saghez (une ville qui est située dans la province du Kurdistan d’Iran) au cours d’affrontements armés entre les forces répressives iraniennes du régime et des personnes non identifiées, ces affrontements et des fusillades auraient duré une heure.

Selon les témoignages recueillis par le site afghan Rawanews, suite aux affrontements entre ces cinq personnes non identifiées et les forces répressives du régime dans Ostad-Shirazi Street, un membre des forces de sécurité a été tué et cinq autres ont été blessés.

Pendant les affrontements, un enfant de quatre ans, Namd Matin Ebrahimi, a malheureusement été tué suite à une blessure par une balle perdue.

On ignore encore pourquoi les forces répressive de sécurité étaient stationnées dans Saghez. Il n’y a pas d’autres informations sur les victimes des deux côtés. Des témoins affirment que ces affrontements se sont produits après que des personnes non identifiées se soient retrouvées bloquées par les forces iraniennes répressives du régime. Le régime s’est bien sûr empressé d’attribuer ces affrontements au Pjak et au Komala, deux mouvements de guérilla et de résistance kurde iranien qui seraient proches du PKK turc selon les allégations du régime, mais les deux groupes n’ont ni évoqué ni revendiqué ces combats dans la ville de Saghez. [1]

Attentat dans la ville de Mahabad

Les événements se sont donc précipités ces deux derniers jours dans les provinces du nord ouest de l’Iran. Après cette mystérieuse attaque non revendiquée dans la ville de Saghez dans le Kurdistan iranien, il y a eu un attentat à la Bombe dans la ville de Mahabad située dans la région située à la limite du Kurdistan et de l’Azerbaïdjan iranien. [2]

La nouvelle a été relayée en France par divers sites iraniens et aurait été la première fois visible sur cette dépêche du site mediarabe info avant d’être reprise par les agences de presse occidentales.

Dix personnes ont été tuées et au moins 20 blessées dans un attentat à la bombe qui visait le défilé militaire des pasdarans dans le nord-ouest de l’Iran. [3]

On ne compte aucune victime parmi les pasdarans et les militaires qui défilaient pour commémorer la guerre Iran-Irak. Là encore, comme pour la ville de Saghez, le régime s’est empressé de dénoncer comme responsable le Pjak et le Komala qui ont démentis aussitôt avoir le moindre lien ni quoi que ce soit en rapport avec cet attentat.

Malgré les allégations du régime, aucun de ces deux groupes cités par les autorités iraniennes n’ont revendiqué les affrontements à Saghez ni l’attentat qui a eu lieu à Mahabad. Au contraire ils l’ont aussitôt condamné avec la plus grande fermeté, ce qui a bien embarrassé le régime qui a ensuite désigné un obscur groupe « terroriste » complètement inconnu des iraniens et qui serait prétendument d’obédience sunnite.

Le PJAK a aussitôt démenti toute implication dans l’attentat de Mahabad et l’a condamné fermement via un communiqué posté sur l’agence Kurdistan new agency de même que le Komala. [4]

Il y a donc fort à parier qu’il y a là peut être deux tentatives d’énormes provocations de la part de la dictature mais surtout pour elle un nouveau prétexte de relancer dans le Kurdistan iranien une nouvelle campagne de répression et d’arrestations massives, mais aussi de re-bombarder les villages des régions frontalières entre l’Irak et l’Iran, celles situées entre l’Iran et la Turquie, comme l’armée iranienne et les pasdarans le font depuis ces dernières années.

Le PJAK, ou Parti pour une vie libre au Kurdistan, est un mouvement de résistance Kurde iranien de tendance marxiste léniniste créé en 2004. On le dit proche du PKK du Kurdistan turc, bien que le PKK n’ait jamais déclaré officiellement que le PJAK soit une de ses branches de lutte armée iranienne.

Cette partie de la résistance kurde fédère et regroupe actuellement à peu près cinq bras politiques, mais aussi syndicaux clandestins, mais aussi de petits groupes de lutte armée. On retrouve parmi ceux-ci l’Union des Femmes du Kurdistan oriental (YJKR), l’Union pour la Jeunesse du Kurdistan oriental (YCR), l’Union pour une presse démocratique (YRD), de nombreux cercles et groupes politiques clandestins, et bien sûr des petits groupes de guérilla très mobiles pourchassés à la fois par l’Iran, la Turquie et les troupes irako-américaines coalisées, les Etats-unis considérant depuis sa création le PJAK comme une organisation « terroriste ».

Depuis sa fondation en 2004, le PJAK a revendiqué plus de 80 attaques contre les pasdarans qui constituent les troupes de choc du régime dans la région du Kurdistan iranien, et plus d’une trentaine de combats directs avec les forces répressives de Téhéran. De nombreux militants et militantes du PJAK, qu’ils soient de la branche politique comme l’était le militant syndicaliste et jeune kurde iranien Farzad Kamangar assassiné par pendaison le 9 mai 2010 dans la prison de Evin ou non.

Au niveau de la lutte armée, le PJAK revendique environ 3000 membres dont une majorité de femmes qui seraient actif-ves dans la guérilla, même s’ils sont dispersés en petits groupes indépendants et autonomes les uns des autres. Beaucoup de ces militants sont morts de leurs engagement depuis 2004 et beaucoup d’autres sont détenus pour de longues années et pour beaucoup d’eux attendent des condamnations à mort principalement à la prison d’Evin à Téhéran et dans des lieux de détentions secrets dans la région du Kurdistan iranien. [5]

Notes

[1] Nouvelle en anglais sur : http://persian2english.com/?p=14588 et ici en français.

[2] Voir http://persian2english.com/?p=14588

[3] Voir en anglais : http://freedomessenger.com/?p=12040

[4] Voir PJAK denies role in Iran bombing et Komala Party condemns blast in the town of Mahabad (voir le communiqué de Komala en français).

[5] Voir aussi sur le PJAK : http://www.hns-info.org/spip.php?ar, http://de.indymedia.org/2010/05/282., http://aawsat.com/english/news.asp?


Actions

Information

3 responses

27 09 2010
28 09 2010
Iran-Update 28.09. 2010 – Marg Bar Jomhuriye Eslami! « Entdinglichung

[…] en Iran Stratégie de la tension au KurdistanKomala condamne l’attentat de MahabadGraffiti à IspahanA propos des mensonges d’Ahmadinejad sur […]

12 10 2010

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :